Magazine

Comment c'est fait - Le haleem : Kevin nous partage sa recette

haleem

Soupe à base de blé, de lentilles, de viande et d’autres épices, le haleem est un des plats les plus appréciés à Maurice. Dans les quartiers populaires, on trouve souvent des marchands qui vendent leurs produits sous la varangue des boutiques. On peut aussi en trouver dans de petits restaurants.  Toutefois, les amoureux de la cuisine préfèrent préparer eux-mêmes leur haleem. C’est le cas de Kevin qui nous dévoile sa recette.

Le 'haleem' est l'un des plats les plus appréciés lors des fêtes familiales.

Kevin a une passion innée pour la cuisine. C’est sans surprise qu’après ses études secondaires, cet habitant de Belle Vue Maurel a décidé de suivre des cours de cuisine. Actuellement, il fait montre de ses talents culinaires dans un établissement hôtelier. Pour le plus grand plaisir des convives, il se met souvent derrière les fourneaux, lors des fêtes familiales. L’un de ses plats les plus appréciés est le haleem.

Ingrédients

Dépendant du nombre de personnes, il faut : huile, oignons, ail, gingembre, garam masala, safran en poudre, clous de girofle, bâtons de cannelle, graines de cardamome, feuilles de coriandre, lentilles, dholl gram, blé concassé, viande (mouton, bœuf, cabri, selon les goûts).

Préparation

De préférence, explique Kevin, il faut laisser tremper les lentilles pendant au moins une demi-heure avant le début de la cuisson. En attendant, il hache les oignons, l’ail et le gingembre et il découpe la viande en morceaux.

Dans une marmite à pression, il fait chauffer l’huile avant d’y ajouter ail, gingembre, viande, garam masala et safran qu’il laisse cuire pendant quelques minutes. Par la suite, il remplit la marmite à moitié d’eau et ajoute lentilles, dholl gram, oignons, bâton de cannelle, clous de girofle et graines de cardamome qu’il fait cuire à feu doux.

Après une heure et demie, il ouvre la marmite pour vérifier l’état de cuisson. Il y ajoute le blé concassé pour rendre la préparation onctueuse. Il laisse cuire pendant encore une demi-heure à découvert.  Il explique qu’après la cuisson, il faut laisser reposer la préparation pendant une quinzaine de minutes. Avant de servir, il parsème la soupe de haleem de coriandres fraîches et d’un filet de vinaigre.

Origine du 'haleem'

Le haleem ou halim est à l’origine un plat arabe qui est connu sous le nom de Harees ou Jareesh. Selon des chercheurs, la première recette de ce plat remonte au 10e siècle.  Il a été introduit dans le sous-continent indien par des soldats arabes. Dans la tradition, les Mauriciens apprécient un bol de haleem les après-midis pour se défouler après les heures de travail ou pour se réchauffer quand le temps n’est pas clément.