Live News

Comité technique : 45 propositions à l’étude pour une éventuelle utilisation du cannabis médical

Le comité technique sur le cannabis médical s’est réuni le lundi 18 janvier. Les membres ont passé en revue les 45 propositions, suggestions, témoignages et commentaires pour décider de l’introduction ou non du cannabis médical à Maurice.

Quarante-cinq. C’est le nombre de suggestions, témoignages et commentaires que le comité technique sur l’éventuelle introduction du cannabis médical a obtenu. « C’est encourageant d’avoir reçu autant de propositions. Cela va nous aider dans nos travaux. La plupart sont en faveur de la mise en place de systèmes légaux pour l’introduction du cannabis médical », explique le Professeur Theeshan Bahorun, président du comité. 

Ces différentes propositions proviennent des organisations non-gouvernementales, pharmaciens, médecins, patients et diverses autres parties prenantes, avance-t-il. « Des malades nous ont fait part de leur situation, leur problème de santé et comment les médicaments qu’ils utilisent ne sont pas efficaces et comment le cannabis médical pourrait les aider et les soulager », soutient-il. Mais, il y a également eu des suggestions faisant état du cannabis récréatif, qui ne figurent pas dans les attributions du comité technique. « Nous ne sommes mandatés que pour voir l’aspect médicinal du cannabis », souligne-t-il. L’exercice démocratique a fonctionné, chacun a pu exprimer son opinion, ajoute-t-il.

Selon le Professeur Bahorun, deux sous-comités ont été créés - légal et thérapeutique - pour étudier toutes les propositions qui ont été reçues. Ils vont par la suite faire remonter l’information au comité national.

Reclassification 

Ce comité technique sur une possible introduction du cannabis médical à Maurice a été constitué, suite au vote de la Commission des stupéfiants des Nations unies (CND) suivant les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ainsi, le 2 décembre 2020, le cannabis a été déclassifié du tableau IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 (qui regroupe les produits qui n’ont pas de vertus thérapeutiques, comme l’héroïne). Il a été reclassé au tableau I, ce qui signifie que plus de recherches peuvent être effectuées pour trouver des propriétés médicinales du cannabis qui demeure cependant un produit contrôlé.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !