Live News

Collision entre un tram du Metro Express et un motocycliste : Yannick Permal meurt à deux jours de son anniversaire

Il ne soufflera pas ses 28 bougies. Yannick Permal devait fêter son anniversaire ce mardi 25 février.  Ce passionné de grosses cylindrées a terminé sa course sur les rails du métro, percutant un tram à l’intersection Pope Hennessy/Mandela dans la soirée du dimanche 23 février. 

C’est vers 19h15 que le drame s’est joué sur le réseau ferroviaire à Barkly. Yannick Permal, qui habite Belle-Rose, est mort sur le coup, selon le constat d’un médecin du Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU). Cet accident a perturbé le réseau en début de soirée. 

La nouvelle de cet « accident métro » s’est répandue comme une traînée de poudre dans la région de Barkly et de Beau-Bassin.  En un temps éclair, des riverains se sont massés sur place. Certains ne cachaient pas leur colère. « Komye fwa inn dir bizin met baryerr ? Kot la polis ki bizin vey metro la ? » lançaient des badauds. Des passagers du tram au moment de cette collision sont, eux aussi, sous le choc.  « Inn tann enn gro tapaz, nou ti krwar ki trin pe deraye. Nou finn panike », explique l’un d’eux. 

accident
Des habitants étaient en nombre sur le quai du métro à Barkly.

Vu le nombre de personnes à envahir le quai, dimanche soir, la police et les éléments de l’unité anti-émeutes ont été déployés afin de libérer les rails et de disperser la foule. Aucun incident n’a été signalé. À 19h49, le tram accidenté a pu quitter le lieu du drame. 

Chez la famille Permal, à l’avenue St-Louis, Belle-Rose, c’est la consternation. Idem dans le voisinage. « Nou finn get aksidan metro la lor Internet, nou pa ti kone ki li la dan nou lakaz mem », nous dit–on. Les proches de Yannick Permal, eux, peinent à s’exprimer. 

yannick
Yannick Permal avait toute la vie devant lui.

« Yannick avait l’avenir devant lui. Il était très gentil, jovial. Il devait fêter son anniversaire dans deux jours. Mais le destin en a décidé autrement. Notre cousin était une personne qui aimait aider les autres », dit une de ses cousines. Pour une de ses tantes, la disparition de Yannick laissera un grand vide. « Il était aimé de tous. Il a grandi sous nos yeux. Li ti viv bien ar tou dimounn », laisse-t-elle échapper.

Du côté de la police de Beau-Bassin, dirigée par le surintendant Monvoisin et l’assistant-surintendant Bhaukaurally, une enquête a été ouverte en vue de faire la lumière sur les circonstances exactes de cet accident fatal. 

À dimanche soir, le Train Captain Gawtam B., âgé de 35 ans, qui était aux commandes de ce tram, a été embarqué au poste de police pour les besoins de l’enquête. Il est sous le coup d’une arrestation et sera traduit, ce lundi, devant le tribunal de Rose-Hill pour sa mise en accusation.   

Plusieurs députés de l’opposition étaient sur place dimanche soir. « Nou le ki lanket la polis etablir bann responsabilite », dira Arvin Boolell. Il a aussi présenté ses sympathies à la famille de la victime. Pour sa part, Rajesh Bhagwan, député MMM de Beau-Bassin/Petite Rivière, demande : « Ki sana fotif ? ».  Selon le député mauve, « gouverner, c’est prévoir. Fode dimounn la abitye ar sistem la. Bizin form la polis. Le gouvernement a une part de responsabilité, car il y a eu mort d’homme. Il doit répondre à la population ».

Franco Quirin, autre député mauve, dira, lui, que « l’entêtement du gouvernement » pour aller de l’avant avec le projet Metro Express y est pour quelque chose. Roshi Bhadain n’a pas mâché ses mots non plus. « Je suis très en colère. Mo ti dir Pravind Jugnauth pou ena disan dimoun dan so lame. Mo ti dir Arvin Boolell ki sa metro la pou fer de sort ki dimoun pou mort. Zot pan ekoute. Pravind Jugnauth doit assumer ses responsabilités. Developman pa ve dir touy dimoun sa. Si ou pa konn fer, ou pa roul gouvernman », s’indigne le leader du Reform Party, visiblement remonté. Pour sa part, Zaed Nanhuck, conseiller de la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill, réclame « la démission du ministre Alan Ganoo ».

metro
Les traces de l’impact sont visibles sur le flanc gauche du tram.

Selon la Metro Express Ltd : le tram avait priorité 

Dans un communiqué émis tard dans la soirée du dimanche 23 février, Metro Express Ltd (MEL) souligne que le personnel de l’Operating Control Centre (OCC) a, grâce au système de vidéosurveillance, vu l’accident. Les observations préliminaires de l’OCC ont confirmé que tous les feux de circulation à la jonction où l’accident a eu lieu étaient au rouge pour tous les usagers de la route et que le Light Rail Vehicle (LRV) avait la priorité pour continuer son trajet. En sus, le communiqué souligne qu’à toutes les intersections, les LRV roulent à une vitesse réduite, soit à moins de 20 km/h. 

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP