Actualités

Colère après les inondations : la députée Aurore Perraud malmenée par ses mandants

La région de Résidences La-Cure, a été le théâtre d’un affrontement verbal entre la députée de la circonscription, Aurore Perraud, et deux de ses mandants. Ces derniers ont exprimé leurs mécontentements du fait que l’élue n’aurait rien fait pour améliorer les conditions de vie de ses mandants lorsqu’elle faisait partie de la majorité gouvernementale. Dans une déclaration au Défi Quotidien, cette dernière a réfuté ces allégations.

« Nous sommes des humains. Tou seki pe vini pe pran nou pou zanimo ! Vous êtes invitée à venir me rendre visite un soir et vous verrez dans quelles conditions je vis. Pouvez-vous nous dire quel jour est-ce que vous êtes passée nous rendre visite lorsque vous étiez dans le gouvernement ? », a lancé une habitante des Résidences La-Cure à l’adresse de la députée. « Vous n’avez rien fait pour la circonscription pendant neuf ans. La ki ou pe vinn fer ? Akoz hier ou finn lager dan parleman zordi ou vinn la pou fer enn fim. Dir bane dimounn la ki ou pou donn zot… Ou pe vinn la pou rod rol. Nous n’avons pas l’habitude de vous voir dans la circonscription. Les élections générales sont proches. Ne venez pas nous embêter », a ajouté Jerry Collet.

« Agents du gouvernement »

Mais Aurore Perraud ne s’est pas laissée faire. Pour sa défense, elle a énuméré ses « réalisations » dans la circonscription de Port-Louis Nord/Montagne-Longue. Elle a cité l’installation d’un réservoir d’eau, la construction de routes, le rétablissement de la fourniture électrique, la délocalisation de certains habitants dans les régions de Pointe-aux-Sables et de Roche-Bois, le centre de Jeunesse de la région ainsi que la construction du pont qui est actuellement en cours.

« Ces habitants sont tous des squatters. Ils n’ont pas obtenu leurs bons de compensation suite aux récentes inondations. Pendant neuf ans la députée Aurore Perraud a été au pouvoir. Narien li pannfer. Mais elle aurait pu se charger de la délocalisation des habitants qui vivent dans des situations pitoyables. Fer kiksoz pou bann dimounn la e pa vinn rod rol », a déclaré Jerry Collet au Défi Quotidien.

La députée Aurore Perraud a aussi été approchée. « Ce sont deux agents du gouvernement. Ils sont présents dans la région uniquement pour faire un show. Tout ce qui a été dit n’est qu’un tissu de mensonges. Lors des inondations, c’est moi qui coordonne tout. Kan bizin marse dan delo, sé mwa ki marse dan delo. Tout ce qui a été dit kouma delo lor bred sonz et cela ne changera rien par rapport à mes actions envers mes mandants », a-t-elle déclaré.

Pour rappel, le fait que les habitants n’auraient pas perçu de Daily Food Allowance de Rs 182 par personne sur une période de trois jours a été soulevé à l’Assemblée nationale par le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval mardi. Le ministre de l’Environnement a indiqué qu’à lundi après-midi, 111 foyers et 349 individus ont été compensés. « Ce n’est pas vrai ! », a répliqué Aurore Perraud au ministre Étienne Sinatambou. Ce dernier a ensuite rappelé qu’une somme de Rs 1,8 million puisée du Prime Minister’s Relief Fund a été décaissée pour les sinistrés de Fond-du-Sac et que l’allocation comprend Rs 6 000 par adulte et Rs 3 000 par enfant.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyer-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more