Live News

CNT: Hootesh Ramburn nouveau directeur général

Le quartier général de la CNT à Ebene
La Corporation nationale de transport (CNT) devrait d’ici à la semaine prochaine avoir son prochain General Manager en la personne de Hootesh Ramburn. Ce choix a été avalisé par le conseil d’administration. Il devrait sauf surprise succéder à Pratik Gosh, qui avait, lui, occupé le fauteuil de General Manager pendant trois jours seulement. Pratik Gosh avait été nommé à la direction de la CNT au mois de mai à la suite d’un exercice d’appel à candidatures. Mais les conditions attachées à ce poste n’étaient visiblement pas à son goût.  Il avait été conseiller au ministère des Finances entre 1989 et 1996.
Peu après le départ prématuré de Pratik Gosh, le ministère des Infrastructures publiques avait lancé un nouvel exercice d’appel à candidatures et c’est finalement Hootesh Ramburn qui a émergé du lot. Il faut souligner que c’est avec un bagage professionnel bien rempli que ce dernier débarque à la CNT. Il a dans le passé occupé plusieurs postes de responsabilité dans diverses  institutions. Il avait notamment été un cadre au département des finances à la Mauritius Broadcasting Coporation (MBC), où il avait plus tard occupé le poste de directeur général.
[panel contents="C’est un salaire mensuel d’au moins Rs 102 000 que devrait toucher le nouveau General Manager. Il nous revient que le contrat qui lui sera proposé sera renouvelable chaque deux ans. " label="Salaire de Rs 102 000" style="info" custom_class=""]
Plus récemment, en 2007, il a été directeur de la National Empowerment Foundation, créée durant le mandat de Navin Ramgoolam comme Premier ministre. Il s’occupait ces jours-ci du dossier de l’émigration circulaire. Selon des sources autorisées, Hootesh Ramburn prendra ses fonctions la semaine prochaine. Il faut dire que les défis auxquels sera confrontés le nouveau General Manager sont nombreux. Le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a, en plusieurs occasions, fait part de son intention de faire de la CNT une compagnie  de qualité et devra sans doute s’appuyer sur le nouvel homme fort de l’institution. La CNT devrait également passer par un processus de restructuration financière. L’organisme a enregistré des pertes de quelque Rs 62 millions pendant les six premiers mois de cette année.  Durant cette même période, elle a eu à débourser environ Rs 8 millions de plus mensuellement pour honorer les recommandations du National Remuneration Board. L’état des autobus devrait être un autre dossier qui mériterait toute l’attention du nouveau General Manager. Le service d’entretien a, en plusieurs occasions, été décrié.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !