People

Clarel Armel : vingt ans de carrière et la magie continue

Clarel Armel

Artiste mythique du séga typiquement mauricien, Clarel Armel, qu’on ne présente plus, nous a reçus chez lui, au bord de la mer, à Poudre-d’Or. L’artiste de 44 ans, auteur-compositeur-interprète de renom, a une discographie inoubliable. Il a accepté de nous parler de sa vie d’artiste au passé, au présent et au futur.

Clarel ArmelActuellement, pour meubler son temps, il profite de la mer. Il va souvent à la pêche et travaille aussi dans son restaurant. C’est avec nostalgie qu’il évoquera les grands moments de sa vie d’artiste : « Cela fait 25 ans que j’ai débuté dans le domaine musical. J’ai fait mes débuts avec le groupe Ravanne sans frontière. La première chanson que j’ai interprétée s’intitule Linité. J’ai découvert que j’avais un talent et avec l’encouragement d’autres artistes et le soutien de mon entourage, je me suis lancé. J’ai chanté partout et aussi dans des hôtels. Mais aujourd’hui, la situation a beaucoup changé. Il est de plus en plus difficile pour un artiste de faire du chant un métier. »

Pour Clarel Armel, il y a des grands artistes qui nous ont quittés et qu’on ne peut oublier : « J’ai aujourd’hui un grand chagrin, car nous avons perdu des artistes tels que Michel Legris et Marclaine Antoine. Ceux-là n’ont pas eu la reconnaissance qu’ils méritent, selon moi. J’ai peur que les artistes de notre génération disparaissent à leur tour sans avoir la reconnaissance pour leur contribution dans la vie culturelle du pays. »
« J’ai beaucoup voyagé au cours de ma carrière d’artiste, notamment en Europe, au Canada, en Chine et en Australie. Je peux vous dire qu’il y a beaucoup de bons éléments dans le domaine musical à Maurice », affirme-t-il.

Sur le plan personnel, il évoquera le souvenir de sa prime jeunesse : « J’ai pendant longtemps fabriqué mes propres instruments de musique. Là où j’habitais auparavant à Résidence- Barkley, on montait nos propres ravannes et tambours.

C’est un art aujourd’hui négligé et qui mérite d’être réinventé. Car une ravanne traditionnelle insuffle une énergie particulière. »

Ti poket, To gété mem, Nuvo Kuler et Vitamin Lamor sont les quatre albums que l’artiste a réalisés au cours de sa carrière, sans compter les nombreuses collaborations personnelles sur d’autres albums en featuring. Durant sa carrière d’artiste, il s’est distingué par sa voix faite sur mesure pour le séga ravanne.

En duo

« J’ai un album qui est sorti en septembre de cette année. Il s’intitule Fer Fass et comprend dix morceaux. Dans l’album, je dresse un portrait de la vie à Maurice. J’ai eu l’occasion de chanter en duo avec des artistes tels que Blakkayo, Nitish Joganah, Nasty Black et Ziakazom. Ces morceaux figurent sur mon album. Je tiens aussi à remercier les musiciens qui ont travaillé avec moi sur ce projet, car ils ont mis du cœur à l’ouvrage. Je vous invite à venir me voir sur scène le 1er décembre à Mare-la-Chaux, Flacq », explique Clarel Armel.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective