Live News

«Clair qu’il y a eu une vendetta politique» dans l’affaire Roches-Noires, dit Xavier-Luc Duval

«Clair qu’il y a eu une vendetta politique», c’est la réaction de Xavier-Luc Duval, après le non-lieu prononcé hier en Cour intermédiaire, dans l’affaire Roches-Noires et favorable à l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam. Une déclaration faite à l’issue d’une conférence au Plaza, Rose-Hill, ce samedi après-midi, 14 septembre et qui avait pour thème le changement climatique.
 

Le leader du PMSD a estimé qu’«il y a eu tentative pour détruire le leader du parti travailliste personnellement et politiquement». Xavier-Luc Duval s’est dit «heureux» suite au ruling en faveur du leader des rouges.
 

Pour rappel, les magistrats Raj Seebaluck et Bibi Razia Jannoo-Jaunbocus, siégeant en Cour intermédiaire, ont rayé hier vendredi 13 septembre, les accusations pesant sur l'ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam, et deux ex-hauts gradés de la police, Rampersad Sooroojbally et Dev Jokhoo, dans l'affaire Roches-Noires. Les magistrats ont prononcé un «no case to answer». Ceci dans le sillage des accusations d’entente délictueuse formulées contre eux dans l’affaire Roches-Noires. La défense avait soutenu que ces accusations ne tiennent pas la route «sur un simple mensonge de Rakesh Gooljaury».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !