Live News

Civil Service College - Rashid Imrith : «Pas de volonté politique pour former les fonctionnaires»

Le président de la Fédération des syndicats du secteur public monte au créneau, après l’annonce du Conseil des ministres que les services d’un consultant pour le projet du Civil Service College seront retenus. Pour le syndicaliste, il faut obligatoirement un Fast Track Committee sur le sujet, car ce projet avait été annoncé en 2012, mais il piétine. 

Rashid Imrith impute ce retard considérable au gouvernement. « C’est à cause du gouvernement que le projet tarde. Le terrain qui avait été alloué a été repris par le gouvernement, qui, par la suite, a octroyé un nouvel emplacement. Il n’y a pas non plus de volonté politique pour correctement former les fonctionnaires », explique Rashid Imrith. 

Il donne l’exemple de nombreux budgets alloués aux ministères pour la formation des employés. « Ce budget n’est pas utilisé et l’argent retourne dans les caisses de l’État, alors que beaucoup critiquent vivement les fonctionnaires », affirme Rashid Imrith. D’ailleurs, cette situation a été dénoncée depuis longtemps par plusieurs syndicalistes, à l’instar de Radhakrishna Sadien, de la Government Services Employees Association.

Pour Rashid Imrith, on attaque la logique de la nécessité de former les fonctionnaires du mauvais côté. « On met l’accent sur un bâtiment, alors qu’on aurait dû faire une analyse des besoins réels des fonctionnaires, un Training Need Analysis. Si on construit un bâtiment avant, on risque de prendre encore du retard », estime le syndicaliste. D’ailleurs, il craint une répétition de l’affaire du Mauritius Institute of Public Administration and Management dans les années 2000. Dans cette affaire, l’Union Européenne avait donné le financement pour la construction d’une institution pour la formation des fonctionnaires.

Cependant, le projet a été un flop total. « Le ministère d’alors avait offert en cadeau ce bâtiment à l’Université de technologie », déplore Rashid Imrith. Le sujet sera abordé lors d’une réunion entre les représentants de la Fédération du secteur public avec le ministre de la Fonction publique, Vickram Hurdoyal. Ils comptent demander officiellement un calendrier de travail par rapport au Civil Service College. « Les gouvernements successifs nous ont démontré qu’ils traitaient ce dossier à la légère », avance le syndicaliste.

Nous avons essayé de rentrer en contact avec le ministre de la Fonction publique, qui est, cependant, resté injoignable.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !