Législatives 2019

À Cité Atlee, Curepipe - Paul Bérenger : «Enn gran raz-de-marée pe vini…»

Prenant la parole lors d’un congrès, à Cité Atlee, Curepipe, le lundi 4 novembre, le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger a commenté le meeting du parti mauve tenu la veille à Port-Louis. Il s’est dit agréablement surpris par l’enthousiasme des membres de l’assistance. « MSM et PTr zot fizip inn sote », dit-il.  Il a soutenu « ki enn raz-de-marée pe vini ». 

Le leader des mauves a réitéré le fait qu’en 1982 c’est lui qui avait relancé l’économie du pays. « Netway pei ek relance lekonomi, se nou destin. Enn bel travail pe atan nou », déclare Paul Bérenger. Il se dit fier des trois candidats alignés par le MMM dans la circonscription no17 (Curepipe/Midlands), surtout que parmi, il y a deux jeunes, notamment Avinaash Munohur et le Dr France Marie. Il a, par ailleurs, égratigné Steven Obeegadoo, Eddy Boissézon, Adrien Duval et Michael Sik Yuen. 

« Eleksyon minisipal pou vini. Nou bizwin nettoyé ek balié karo pou éleksyon minisipal. Ek nou bizwin redress la mairie de Curepipe », tout en faisant ressortir que Curepipe est une circonscription « spéciale ». 

Franco Quirin, candidat du MMM au No 20, a, lui aussi, pris la parole lors du congrès à Curepipe. Il a été très critique envers Steven Obeegadoo, Eddy Boissézon, Alan Ganoo et Adrien Duval.  Il a précisé que les candidats du MMM au no. 17 apportent une fraîcheur de jeunesse et seront « des futurs ministres ». 

« Nou bizin ress vizilan. Pa cede terrain. Boukou larzan sale pou sirkile. Nou na pa pran larzan sal. Nou ale pou ganye. Militan bizin vot blok. Pa koupe transe », martèle-t-il

D’autre part, les trois candidats du MMM au no.17, à savoir Avinaash Munohur, Lindsay Paul et le Dr France Marie ont également pris la parole. Ils ont, tous les trois, évoqué les difficultés dont font face les Curepipiens. Les candidats ont soutenu qu’ils ont abattu un grand travail durant ces deux dernières semaines et ont été à l’écoute des Curepipiens. Ils sont confiants de pouvoir obtenir les trois sièges en jeu.

Le congrès a été animé par l’ancien ministre Motee Ramdass. Ce dernier a énuméré les scandales qui ont secoué le pays ces derniers temps. Il a souligné les divers problèmes dont fait face Cité Atlee, notamment les problèmes d’eau, les infrastructures, entre autres. « Mo  amenn enn politik de proximite. Mo ti touzour loyal ek fidel anver MMM », dit-il.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !