Législatives 2019

Circonscription No. 9 Flacq/Bon-Accueil : les deux alliances affichent un optimisme à toute épreuve

La force des candidats est décortiquée.

À Centre-de-Flacq, comme tous les dimanches, c’est journée de marché. Obtenir une aire de stationnement est un casse-tête pour les nouveaux-venus et ceux de passage. Maraîchers, clients de la région et touristes sont en quête de bonnes affaires dans cet univers bruyant et coloré (politique oblige) allant du rouge de la pomme d’amour à l’orange des mandarines agencées sur les étals.

Les habitants d’ici et d’ailleurs sont  venus parler politique. Chacun a son mot d’appréciation ou de désapprobation sur ce qui a été réalisé au cours des cinq dernières années dans la circonscription Flacq/Bon-Accueil et dans le pays. Si les électeurs vaquent à leur routine dominicale, dans les villages avoisinants, les candidats font du porte-à-porte et enchaînent avec des réunions successives.

Il est 11 heures lorsque nous rejoignons une dizaine d’habitants de Camp-Ythier, sous la véranda où les oriflammes orange dominent. Cet emplacement a été converti en base. La force des candidats est décortiquée. Le 3-0 sera en faveur des gouvernants du jour. Ils effectuent des calculs sur le pourcentage de votes des législatives de décembre 2014. À leur avis, il faudrait un changement massif dans le choix des électeurs pour renverser ces résultats. Or, ce n’est pas le cas, selon leur lecture des tendances.

Arrive alors un cortège de véhicules. À bord, des agents et candidats de l’Alliance Morisien (Mouvement Socialiste Militant et Muvman Liberater) que sont Sudheer Maudhoo, Deepak Balgobin et Vikash Nukcheddy. L’optimisme d’une victoire aux législatives du 7 novembre est de mise, même s’ils ont lancé le démarrage officiel de leur campagne dimanche dernier alors que les candidats de l’Alliance Nationale (Parti Travailliste et Parti Mauricien Social-Démocrate) ont de l’avance. 

Chacun effectue ses calculs.
Chacun effectue ses calculs.

« J’ai participé à de nombreuses campagnes électorales. Cette présente campagne, pour moi, n’est pas une élection mais une communion entre les Mauriciens et Pravind Jugnauth. On verra pour la première fois le vote massif en sa faveur. L’électeur vote avec intelligence. Il sait qui est, encore une fois, en face. Il a reconnu le sérieux et la vision de Pravind Jugnauth. Les gens ne soutiennent pas un parti mais quelqu’un en qui ils font confiance et qui travaillera pour le pays, » a affirmé Sudheer Maudhoo, chef de file de l’Alliance Morisien à Flacq/Bon-Accueil. « (Ce sera) une déroute pour l’adversaire parce qu’il y a une communion extraordinaire. Il n’y a pas d’élections ici (Flacq/Bon-Accueil). »

Si l’Alliance Morisien affiche la confiance dans la quatrième plus grande circonscription du pays, les candidats de l’Alliance Nationale misent sur leur proximité avec l’électorat. Même s’ils ont perdu les élections en 2014, ils sont restés en contact permanent avec les habitants de la circonscription. Entre deux rencontres avec ses activistes à sa résidence, en début de dimanche après-midi, Dhiraj Khamajeet et Devanand Ritoo (le chef de file, Anil Bachoo, étant pris dans ses engagements à la direction de l’Alliance Nationale) ont une analyse différente.

« Je constate que les habitants de la circonscription ont déjà fait leur choix. L’adversaire veut créer un impact psychologique pendant quelques instants avec leurs banderoles et oriflammes. Ils en ont les moyens. Anil Bachoo et moi-même avons répondu présents dans la circonscription pendant cinq ans. Ce n’est pas maintenant que nous avons démarré notre campagne », a-t-il dit. « Nous avons cultivé une proximité avec les électeurs. Nous sommes très confiants. Ce sont les votes qui comptent et non le nombre de banderoles et d’oriflammes. »

À Devanand Ritoo de renchérir : « Les gens comparent. Il y a ceux qui briguent les suffrages pour la première fois. Nous avons de l’expérience. Anil Bachoo a plus de 40 ans de carrière politique. Dhiraj en a 25. Moi, j’ai fait deux mandats en tant que ministre. Nous sommes des candidats d’expérience. Nous avons l’impression que certains dans le camp adverse cherchent un vote individuel alors qu’ici nous sommes une équipe. Nous ne travaillons pas en isolation. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !