Législatives 2019

Circonscription No 4 (Port-Louis Nord/Montagne-Longue) : le clash des principaux partis

Depuis 1967 et ce jusqu’à la période de postindépendance, aucun candidat du no 4 (Port-Louis Nord/Montagne-Longue) n’a pu se faire élire sous la bannière de son parti sans le coup de pouce du Mouvement militant mauricien ou du Parti travailliste. Après 1976, la circonscription est devenue une des forteresses mauves. Au fil des années, la donne a toutefois changé. La joute se joue désormais entre les principaux partis.

En 1987, Xavier-Luc Duval est celui qui réussit à se faire élire en étant sous une autre bannière que celle du Mouvement militant mauricien (MMM). Alors candidat de l’alliance Mouvement socialiste militant (MSM)/Parti travailliste (PTr), il arrive en troisième position avec 14 677 votes. Deux candidats de l’alliance MMM/Mouvement Travailliste Démocrate/Front Travailleurs Socialiste se positionnent à la première et à la seconde place. Il s’agit de José Arunasalom avec 14 771 votes et de Krishna Baligadoo avec 14 710. 

Après ces législatives, le MMM reprendra du poil de la bête en faisant élire ses candidats. En 2005, Kalyanee Juggoo crée la surprise en étant élue en tête de liste sous la bannière de l’alliance sociale. Elle surpasse le favori Joe Lesjongard, candidat de l’alliance MSM/MMM qui se retrouve à la deuxième place. Un peu la coqueluche du no 4, il se fait élire à trois reprises à Port-Louis Nord/Montagne-Longue. Il est talonné de près par Mahen Jhugroo. 

En 2010, Aurore Perraud, candidate de l’alliance PTr/Parti mauricien social-démocrate (PMSD)/MSM, alors néophyte, fait son entrée au Parlement en tant que Best Loser, malgré sa cinquième place. Elle y officiera jusqu’au départ du PMSD des rangs du gouvernement. Pour sa deuxième bataille électorale en 2014, elle a été la locomotive de l’Alliance Lepep dans cette circonscription historiquement teintée rouge et mauve. 

Évolution socioéconomique

Endroit

Plusieurs endroits de la circonscription no 4 figuraient parmi les plus pauvres de l’île. Mais au fil des années, il y a eu une certaine évolution. La grande majorité des habitants sont aujourd’hui des fonctionnaires. Il y a aussi beaucoup de planteurs. D’ailleurs, la circonscription est réputée pour être une des plus vertes de l’île avec ses terrains agricoles. On y retrouve aussi des champs de canne et d’ananas. 

Les centres de vote

Nicolay GS 3 323
La Briquetterie GS 3 541
Père Laval RCA School 3 695
Elsie Prèle GS (ex-Ste Croix GS) 3 156
Marcel Gabon GS (au lieu de Port-Louis Nord SSS) 6 986
Vallée-des-Prêtres GS  3 814
Chitrakoot GS 1 160
Crève-Cœur GS  2 280
Mohabeer Foogooa GS 5 385
Pandit Jagdish Sharma Radhay GS 1 510
Notre Dame GS  3 534
Hurryparsad Ramnarain GS  6 934
Morcellement Raffray GS 3 600
Nombre total d’électeurs 48 918
*GS : Government School  

 

Profil

C’est dans la région de Sainte-Croix que la circonscription prend ses marques passant par Vallée-des-Prêtres, Résidence La Cure et Le Hochet, entre autres. Les autres endroits qui font partie du no 4 sont notamment Crève-Cœur, Montagne-Longue, Congomah et Notre Dame. 

Réalisations

Parmi les projets de la circonscription, il y a la construction de drains ou encore l’asphaltage des routes. 

Le score des élus sortants
PERRAUD, Marie-Aurore Marie-Joyce                     Alliance Lepep                                 20 403               59170%
OREE, Gowkaran, aussi connu comme Vikash             Alliance Lepep                                 19 729              57215%
MONTY, Marie Claire Jeanne                    Alliance Lepep                          17 663               51, 224 %

Chiffres

  • Nombre d’électeurs aux dernières élections : 49 865
  • Nombre de votants aux dernières élections : 34 482
  • Nombre de nouveaux électeurs : 828

Micro-trottoir

Peshika B., 26 ans, habitant Valton : «Des projets souhaitables»

Peshika B.
« Il serait souhaitable qu’un jardin d’enfants soit aménagé dans la région et qu’il y ait d’autres développements. Les jeunes n’ont pas beaucoup de loisirs. Il faut rendre notre endroit plus joyeux. »

Devina Dabeedoal, 58 ans, habitant Les Mariannes : «Les députés n’ont pas été présents»

Devina Dabeedoal
« Il y a eu un peu de développement. Les députés n’ont pas été présents. Il manque aussi des facilités. Il n’y a même pas un terrain de football pour que les enfants puissent jouer. »

Adhin Ramnarain, 71 ans, habitant Montagne-Longue : «Certaines rues impraticables quand il pleut»

Adhin Ramnarain
« En matière de développement, il y a toujours des problèmes. Il y a eu très peu de changements. Quand il pleut, certaines rues sont impraticables. Il n’y a pas de jardin d’enfants et il y a un manque d’activités dans la région. »

Indu Gopenauth, 53 ans, habitant Vallée-des-Prêtres : «Il y a plusieurs problèmes»

Indu Gopenauth
« J’habite Vallée-des-Prêtres depuis que je suis petite. Je peux dire qu’il n’y a pas eu de grands développements. Il faudrait un parcours de santé pour que les gens de la localité puissent faire un peu de marche. Il y a plusieurs problèmes, notamment ceux liés aux drains. 

Idris Hossenmamode, 84 ans, habitant Terre-Rouge : «Un manque d’entretien»

Idris Hossenmamode
« Il n’y a pas assez de développement. Il y a un manque d’entretien des infrastructures existantes.»

Marceline Théodore, 77 ans, habitant Résidence La Cure : «Pas d’amélioration»

Marceline Théodore
« Il n’y a pas vraiment d’amélioration. Nous subissons des accumulations d’eau quand il pleut. Il faut trouver une solution car à chaque fois c’est le même scénario. » 

Vinay Poorun, 36 ans, habitant Ste-Croix : «Il n’y a rien eu» 

Vinay Poorun
« Il n’y a rien eu. Le pape est venu à Maurice et les trottoirs n’ont même pas été lavés. Les lampadaires défectueux n’avaient jamais été réparés. Ce sont des organisations non gouvernementales qui ont finalement entrepris ces travaux. Il n’y a pas d’activités non plus pour les enfants. » 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !