Législatives 2019

Circonscription no 20 : sentiments mitigés

Il fallait patienter longuement dans certains centres votes.

Le jour des élections à Beau-Bassin/Petite-Rivière (circonscription no 20) a été marquée par la satisfaction des candidats par rapport à la mobilisation des électeurs. Mais certains se sont plaints que leur nom ne figurait pas où ils ont l’habitude de voter.

Il est 7 heures le 7 novembre. À l’école du gouvernement d’Albion, les premiers électeurs sont déjà là. L’atmosphère est calme et détendue dans ce centre de vote. Mais cela n’a malheureusement pas duré. Avant 8 heures, les premiers cas d’électeurs non enregistrés sont relevés. Plusieurs habitants d’Albion se plaignent que leurs noms ne figurent pas sur la liste, alors que, selon eux, ils ont été recensés cette année. Dans une famille, cinq personnes sont concernées. 

« Mon nom n’est pas sur la liste, pourtant j’habite Albion et je n’ai pas changé de résidence. Le recenseur est passé chez moi cette année et m’a enregistré. Je ne suis pas d’accord, je suis inquiète », clame Anita Sadayan. Finalement, après l’intervention du responsable du centre de vote, la situation est réglée pour elle et pour un autre membre de sa famille, mais pas pour les trois autres. Le responsable du centre de vote n’a pas souhaité faire de déclaration à la presse.

Un peu plus tard, Rajesh Bhagwan du Mouvement militant mauricien (MMM) et sa colistière Karen Foo Kune se pointent à ce centre de vote pour s’assurer que tout se passe bien (voir leurs déclarations). Arrive ensuite le leader de la Reform Party, Roshi Bhadain. Il vient voter en compagnie de sa famille et de ses colistiers avant de faire le tour d’autres centres de vote de la circonscription (voir sa déclaration).

À l’école de Barkly, l’ambiance est également bon-enfant en fin de matinée.  Mais au même moment au Jagatsingh Training Centre de Beau-Bassin, il y a une pointe dans l’affluence des électeurs ce qui provoque de longues files d’attente. Quelques personnes s’en offusquent dont le candidat Rajesh Bhagwan. Mais le flot d’électeurs diminue vers 14 h 30, l’affluence retourne à la normale.

Vers la même heure, de nombreux électeurs piaffent d’impatience devant les sept salles du centre de vote de l’école primaire de Petite-Rivière. Selon un pointage effectué à 14 heures, 1 178 électeurs avaient déjà voté, soit 32,67 % des 3 606 inscrits.

En milieu d’après-midi grosse affluence à l’école de Gros-Cailloux, mais les électeurs se montrent patients. Lushna Bholla, 22 ans, vote pour la première fois. « J’attendais ce moment depuis mon enfance. En voyant les adultes aller voter, je me demandais quand arriverait mon tour », confie-t-elle.

Éliezer François, candidat du Mouvement authentique mauricien, n’est pas passé inaperçu à l’école Philippe Rivalland à Beau-Bassin. À 83 ans, il est resté debout toute la journée à l’entrée de l’école pour saluer chaque électeur. 

Il est 18 heures, une cloche retentit pour annoncer la fin du scrutin. Étant le centre de dépouillement pour la circonscription no 20, l’école s’apprête à recevoir les urnes des autres centres de vote. « Tout s’est bien passé à l’exception de quelques problèmes. Nous avons essayé de régler le maximum, pour les autres, c’est à la Commission électorale de faire le nécessaire. Nous allons recevoir toutes les urnes sous scellées que nous allons confier à la Special Mobile Force  pour la nuit », indique Raj Seebaluck, Returning Officer de la circonscription.


roshi

Roshi Bhadain : « L’ambiance et la participation des électeurs ce matin sont bonnes. Avant de venir à Albion, j’ai été à Barkly, à Mont-Roches et sur la route principale de Beau-Bassin et tout se passe bien. Nous allons faire le maximum pour que nos partisans aillent voter. Les gens vont décider, la voix du peuple, c’est la voix de Dieu. »


Fait marquant

Grabataire, il a accompli son devoir civique

Il s’était rendu au centre de vote à 15 h 30. Cet électeur a accompli son devoir civique, bien qu’il soit alité. La priorité lui a donc été donnée pour exercer son droit de vote. La commission électorale avait pris des dispositions spéciales pour qu’il puisse avoir accès au centre de vote tout en étant alité.


Réactions

Ken Fong : « Nous sommes confiants grâce au travail qui a été abattu sur le terrain durant la campagne électorale. Au nom de l’Alliance Morisen, je tiens à remercier tous ceux et celles qui nous ont apporté leur soutien durant ce mois intense. Je tiens aussi à remercier les électeurs d’avoir fait le déplacement très tôt. Nous sommes également satisfaits du déroulement de l’exercice de vote. » 

Guito Lepoigneur : « Depuis la matinée, nous avons commencé notre tournée dans les différents centres. Nous  espérons que le verdict reflètera ce que nous avons vu sur le terrain. Nous avons aussi remarqué que les gens ont attendu l’après-midi pour aller accomplir leur devoir de civique.»

Rajesh Bhagwan : « Ce matin, je suis agréablement surpris et heureux de constater l’affluence des gens d’Albion qui viennent voter. Généralement c’est lent le matin, mais là ce n’est pas si lent. Les gens sont donc intéressés à voter, car Albion a été négligé. Il y a le projet de Petroleum Hub, et le développement est en panne ».

Olivier Thomas (candidat indépendant) : « Le peuple mauricien est vraiment admirable. Je dois surtout remercier mon équipe qui a fait un travail incroyable. Je vais être présent même après les élections. Mais la situation des électeurs qui ne peuvent pas voter est révoltante. C’est inacceptable et surtout ce n’est pas démocratique de dévaloriser les droits des citoyens. J’ai l’intention de réunir des leaders d’autres partis politiques et de réclamer à la commission électorale une nouvelle approche concernant l’enregistrement des électeurs. »


Beau-Bassin / Petite-Rivière

Nombre d’électeurs Nombre de votants
44 504 33 451

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !