Législatives 2019

Circonscription no 17 Curepipe/Midlands - L’Alliance Morisien : «Less nou kontignn developman»

Les trois candidats de l’Alliance Morisien : Eddy Boissézon, Kenny Dhunoo et Steven Obeegadoo à la rue Leclézio et à Les Casernes, à Curepipe.

« Lir nou bann realizasion ek less nou kontignn developman. » C’est l’appel lancé par l’Alliance Morisien aux habitants de la circonscription no 17 (Curepipe/Midlands) lors de leur exercice de porte-à-porte, à la rue Leclezio et à Les Casernes, à Curepipe, le dimanche le 20 octobre. 

Dimanche 20 octobre. 10 h 30. C’est sous un soleil de plomb que les trois candidats de l’Alliance Morisien ont fait du porte-à-porte à la rue Leclezio et à Les Casernes, à Curepipe. 

D’emblée, Eddy Boissézon et Steven Obeegadoo ont présenté aux habitants, le nouveau candidat Soobeersingh Dhunoo, aussi connu comme Kenny. Âgé de 35 ans, ce dernier fait ses premiers pas dans la politique. Il est détenteur d’un MSC en Marketing, le fondateur de l’Organisation non-gouvernementale MYRA et l’ex-Head of Business Development de PLEION Consulting Ltd. Très à l’aise, il n’a pas hésité à aller à la rencontre des habitants de la rue Leclézio.   

C’est dans un dialogue avec les habitants que les trois candidats leur ont présenté leur pamphlet « Ensam tou possib » contenant sept des réalisations du gouvernement pendant les cinq dernières années de son mandat (voir hors-texte). Ils ont aussi distribué un deuxième pamphlet sur lequel il y a la photo et la présentation de chaque candidat de la circonscription no 17. 

Cette rencontre était aussi l’occasion pour les trois candidats de prendre connaissance des doléances des habitants de cet endroit. À savoir le problème de drains qui reste un souci majeur. Un des membres de la famille Motoola qui vit à la rue Leclézio depuis soixante ans s’est plaint que « tou delo vinn kot mwa. Personn pann fer nanyen pou nou. Kan ena lapli mo bizin mett bott ». 

En effet, la maison de la famille Motoola se situe dans une descente à la fin d’une ruelle à la rue de Leclézio. Et lors des averses, l’eau de pluie provenant de son voisinage déverse dans sa cour. Ce qui est inconvénient pour cette famille. Essayant de la rassurer, Steven Obeegadoo a lâché que « travay la pe fer. Bizin kontignn fer li ». Eddy Boissézon d’ajouter « lir nou bann realizasion ek gete ki nou finn realize ». Lors de sa rencontre avec un autre habitant de la rue Leclezio, Steven Obeegadoo devrait faire ressortir : « Enn kote ena Pravind Jugnauth ek lott kote ena Navin Ramgoolam, ou ena enn swa pou fer. Avan ziz nou, gete ki nou finn fer ».

Vers 11 h 30, les trois candidats de l’Alliance Morisien se sont dirigés vers Les Casernes. Les chiens féroces ne les ont toutefois pas empêchés de poursuivre leur porte-à-porte. Aux habitants de cette région, Steven Obeegadoo a rappelé que « tou problem ena solisyon ». Eddy Boissézon a précisé que « nous comptons sur vous pour que le progrès se poursuive ». Un membre de la famille Labonne, qui vit dans le quartier depuis sept ans, a soutenu qu’elle va leur apporter son soutien. « Less sa lor nou », a-t-elle laissé entendre.

Gérôme Pierrot, un peintre, a profité de l’occasion pour montrer aux trois candidats la situation précaire dans laquelle il vit. « Je suis dans le besoin. J’ai deux enfants qui étudient. J’ai frappé à des portes pour obtenir le matériel scolaire pour mes enfants. En vain. De plus, je suis à la recherche d’une maison. Et il faut avoir Rs 100 000 pour obtenir une maison de la National Housing Development Company. Une somme qui m’est difficile d’obtenir », fait-il ressortir. Les trois candidats ont été attentifs à ses doléances.  Ensuite il y a eu des échanges de numéros de téléphone.   

Par ailleurs, des jeunes adolescents qui jouaient au foot n’ont pas tergiversé pour demander aux trois candidats un terrain de foot synthétique. Pour sa part, Kenny Dhunoo n’a pas hésité à jouer avec ces derniers en donnant quelques frappes dans le ballon. 

L’exercice de porte-à-porte s’est poursuivi dans d’autres régions de Curepipe.

Un ancien maire soutient les candidats de l’Alliance Morisien

Mario BienvenuL’ancien maire de Curepipe, en 2013, Mario Bienvenu est venu prêter main-forte aux trois candidats de l’Alliance Morisien, le dimanche 20 octobre, durant leur porte-à-porte à la rue Leclezio et à Les Casernes, à Curepipe.  « Nou bizin kontign progre la », a expliqué cet ancien champion du monde de boxe française. Il a indiqué au Défi Quotidien qu’il est venu apporter son soutien aux trois candidats, car depuis 2014, il est témoin de nombreux développements dans le pays. « J’ai énormément apprécié ce que le gouvernement a fait durant les Jeux des îles. La pension de vieillesse a été augmentée et les enfants mauriciens peuvent aujourd’hui poursuivre leurs études tertiaires, vu que l’université est gratuite ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !