Actualités

Circonscription no. 17 (Curepipe/Midlands) : déchu, Adrien Duval réclame un nouveau décompte des voix

Adrien Duval en compagnie de ses hommes de loi.

Il a été classé 4ème avec 10604 voix aux législatives tenues le 7 novembre 2019 dans la circonscription no. 17 (Curepipe/Midlands). Lui, c’est Adrien Duval de l’Alliance Nationale. Il réclame un nouveau décompte des voix. Sa pétition électorale a été déposée devant la Cour suprême pour contester les dernières législatives. Il évoque une irrégularité. 

Sa demande est dirigée contre le Commissaire électoral, Irfan Rahman, l’Electoral Supervisory Commission  et le Returning Officer, Sharma Ramphul.  Les trente-trois candidats de la circonscription no. 17 sont cités comme codéfendeurs. Adrien Duval a retenu les services de Mes Jacques Panglose, Khushal Lobine, Alexandre Henry Leblanc et Pazany Rangasamy.

Les élus sont Steven Obeegadoo de l’Alliance Morisien qui a obtenu la première place  avec 11865 voix, alors que Michael Sik Yuen, de l’Alliance Nationale, est 2e avec 11066 voix. Kenny Dhunnoo de l’Alliance Nationale a obtenu la troisième place avec 10 766.

«La sécurité des bulletins mise en cause»

Dans sa demande, Adrien Duval du Parti mauricien social démocrate (PMSD) évoque plusieurs raisons pour avancer que les élections générales sont loin d’avoir été crédibles, libres et équitables.

 Il met en cause la sécurité et l’intégrité des urnes lors du transport des bulletins des centres de vote au centre de dépouillement dans la circonscription no. 17. Il souligne que le 4 novembre 2019, le Commissaire électoral, Irfan Rahman, avait pris l’engagement auprès de l’Alliance Nationale que des « polling agents » auront accès dans les véhicules qui transportaient des bulletins de vote des centres de  vote au centre de dépouillement. C’était dans le but d’assurer qu’il n’y ait pas de manipulations. Or, le jour des urnes, l’accès aux véhicules a été refusé aux « polling agents ».

«Bulletins de vote marqué retrouvé…»

Le candidat déchu est revenu sur des bulletins de vote retrouvés par des particuliers dans la circonscription no. 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est), celle du no. 4 ((Port-Louis Nord/Montagne –Longue) et celle du no. 20 (Beau-Bassin/Petite-Rivière). Ce qui démontre, dit-il, que le processus de vote a été fatalement imparfait. 

«Négligence»

Adrien Duval soutient que les officiers qui ont travaillé le jour des élections n’avaient pas suffisamment d’expérience et qu’ils manquaient aussi de formation.  Le jour du dépouillement, selon Adrien Duval, il y a eu deux méthodes utilisées. Il fait état que le décompte a aussi été fait par ordinateur. Ce qui est illégal, selon lui. 

Adrien Duval évoque aussi qu’à maintes reprises, des candidats, agents, officiers et autres ont aussi eu accès au Counting Room No 1. Il souligne qu’il y a eu des protestations auprès du Presiding Officer. Mais qu’aucune action n’a été prise pour remédier à la situation.

Par ailleurs, Adrien Duval dit aussi qu’il s’est fait insulter par des partisans de l’Alliance Morisien alors qu’il quittait le centre dépouillement. D’où sa demande à un nouveau décompte à la circonscription no. 17.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !