Législatives 2019

Circonscription no. 12 : les candidats concernés par la drogue, la pêche et les infrastructures 

Bobby Hurreeram, Ritish Ramful et Tony Apollon

La campagne tire à sa fin. À une semaine des élections, les candidats s’investissent au maximum pour se faire élire. Dans la circonscription no. 12 (Plaine-Magnien/Mahébourg), les têtes d’affiche des deux blocs et du MMM misent sur la révision des infrastructures et la proximité. Bobby Hurreeram, député sortant du gouvernement, Ritish Ramful, député sortant de l’opposition et Tony Apollon, candidat du Mouvement militant mauricien (MMM) deux fois battu dans la circonscription, sont les acteurs principaux de cette joute dans la circonscription.

Bobby Hurreeram, candidat de l’Alliance Morisien 

bobbyÊtes-vous parvenu à installer une assise solide au no. 12 ?
Nous avons déjà une assise dans la circonscription. N’oubliez pas que nous avons battu une alliance Parti Travailliste/MMM en 2014. Les gens reconnaissent le travail de nos députés et s’associent à nous. Le bon travail du Premier ministre au niveau national est aussi reconnu. Sous le Parti Travailliste, la circonscription avait été abandonnée. Nous avons investi Rs 166 millions dans la construction de drains et plus de Rs 600 millions dans les routes, les village halls et les terrains de jeux. 

Beaucoup de gens parlent de circonscription négligée est-ce vrai ?
Il n’y a qu’à demander aux gens. Il y a eu plusieurs projets, surtout des routes non asphaltées depuis plusieurs années. Il y a eu des projets de logement dans les villages de Mare-Tabac, Grand-Bel-Air, Mare-d’Albert, entre autres. Même des agents du Parti Travailliste nous a rejoints. Ils trouvent que le Premier ministre Pravind Jugnauth c’est l’avenir. Le développement c’est nous. 

Quels sont les projets prioritaires que vous comptez mettre en place si vous êtes élu ?
Il faut poursuivre les projets de drains. Nous allons travailler avec le secteur privé pour apporter plus de développement économique dans la circonscription et mettre en place des espaces de loisirs. La drogue est une politique nationale, mais je compte travailler avec les autorités compétentes pour mettre sur pied des stratégies pour contrer la prolifération de la drogue. Il faut revoir le secteur de la pêche et travailler avec les pêcheurs de la région afin de mettre sur pied un plan et surtout développer le port de pêche de Mahébourg. 


Ritish Ramful, candidat de l’Alliance Nationale

ritishPensez-vous avoir conquis la circonscription ?
Je pense que nous avons déjà acquis les trois sièges de la circonscription. Maintenant, il faudra garder cette avance et la corser jusqu’au 7 novembre. Il faudra travailler dur sur le terrain. Nous menons des congrès dans chaque branche de comités régionaux. À partir de cette semaine, nous allons nous focaliser sur les rencontres « porte-à-porte » et des congrès dans les villages principaux de la circonscription. 

On dit que le Parti Travailliste a perdu beaucoup de partisans dans la circonscription, est-ce vrai ?
Il n’y a qu’à venir dans les meetings et congrès dans la circonscription pour voir si c’est vrai. Nous avons rallié des gens à notre cause en cinq ans, grâce à notre proximité. Les gens se sentent proche du PTr et viennent vers nous. Après l’annonce des priorités de l’Alliance Nationale, des indécis se sont joints à nous en grand nombre. 

Quels sont les projets prioritaires que vous prévoyez ?
Il faudra remettre les infrastructures en état. Elles ont été négligées pendant cinq ans. Par exemple, le marché de Mahébourg doit être revu. Il faut aussi résoudre l’employabilité des jeunes. Pendant ces cinq dernières années, ce sont des gens proches du pouvoir qui en ont bénéficié. Il faut plus d’égalités sans discrimination ethnique et de la région où résident ces jeunes. Il faut exploiter Mahébourg: le tourisme, son histoire et l’écologie. Les drogués. doivent être traités comme des patients et les encadrer. Je compte développ une infrastructure sportive. 


Tony Apollon, candidat du Mouvement militant mauricien (MMM)

tonyVous avez perdu deux élections dans la circonscription pensez-vous que la tendance a changé ?
Les gens sont réalistes. Ils regrettent de ne pas avoir voté pour les gens de la région qui connaissent leurs problèmes et qui font face aux mêmes soucis qu’eux. Ils veulent des gens proches d’eux, des gens qui prônent la proximité. Je pense que c’est pour cela qu’ils viennent vers le MMM. 

Comment rallier les gens à votre cause surtout face à deux gros blocs ?
Nous n’avons pas les mêmes moyens que les deux autres blocs. Depuis le début de la campagne, nous allons à la rencontre des gens de la circonscription, nous les écoutons surtout. Nous mettons en place de petites réunions et ciblons l’individu. Le MMM a des structures bien huilées. Il organise la campagne de façon ordonnée. 

Quels sont les projets réalisables et immédiats que vous comptez mettre en place une fois élu ?
Il est temps de revoir les infrastructures de Mahébourg. Le marché doit passer par un lifting urgent. Pas possible qu’en 2019, les gens doivent côtoyer les rats dans un marché. Nous comptons relancer les compétitions sportives pour donner plus de loisirs aux jeunes, combattre la drogue et régler les problèmes auxquels font face les pêcheurs. Ils attendent à ce que le secteur soit revu, car il y a de jeunes pêcheurs qui veulent être enregistrés et des anciens en attente d’une reconversion ou d’une retraite.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !