Live News

Circonscription no 10 : les élus réclament le rejet de la pétition électorale de Navin Ramgoolam 

(De g. à dr.) Zahid Nazurally, Vikram Hurdoyal et Sunil Bholah avaient été élus lors des législatives de 2019.

Le vendredi 15 janvier 2021, les élus du no 10 ont soulevé une objection préliminaire pour réclamer le rejet de la pétition électorale de Navin Ramgoolam. Les débats entourant cette objection ont été fixés au 4 février 2021. 

Les élus du no 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est) ont déposé leur défense le vendredi 15 janvier 2021 en Cour suprême. C’était dans le cadre de la pétition électorale logée par Navin Ramgoolam pour contester les résultats des dernières législatives dans la circonscription. 

L’affaire a été appelée le vendredi 15 janvier 2021 devant les juges Nirmala Devat et Patrick Kam Sing. Vikram Hurdoyal, Sunil Bholah et Zahid Nazurally soutiennent que la pétition de Navin Ramgoolam n’établit pas que leur élection est invalide, nulle et non avenue à la suite de supposées irrégularités et d’une présumée influence indue. 

Dans leur défense, les élus précisent que la pétition ne démontre aucune erreur ni un nombre suffisant d’erreurs de la part du Returning Officer pouvant justifier un recomptage partiel. Ils sont d’avis que la pétition ne révèle aucune « cause of action » pour autoriser le recomptage réclamé par Navin Ramgoolam. 

Les élus ont, par le biais de leurs hommes de loi, soulevé une objection préliminaire. Ils ont avancé que Navin Ramgoolam a, dans les paragraphes 14 à 21 de sa pétition, formulé des allégations contre le Premier ministre et la Mauritius Broadcasting Corporation. Ils veulent donc que ces paragraphes soient rejetés car Navin Ramgoolam n’a, selon eux, pas joint le Premier ministre et la MBC à sa pétition. 

Les élus avancent que Navin Ramgoolam a fait état de 66 candidats dans le paragraphe 9. Ils estiment ainsi que ces derniers doivent être joints à la pétition, car ils sont des « necessary parties to the action ». Or, ce n’est pas le cas. 

Pétition d'Adrien Duval

De son côté, Me Gavin Glover, Senior Counsel et avocat de Navin Ramgoolam, a réclamé des précisions aux défenses du commissaire électoral et du Returning Officer. Il a aussi demandé des documents. 

Une autre pétition électorale a été appelée vendredi : celle d’Adrien Duval. C’était devant les juges Iqbal Maghooa et Gaitree Jugessur-Manna. Adrien Duval, candidat battu aux dernières législatives dans la circonscription no 17, réclame un recomptage des bulletins de vote. L’affaire sera de nouveau appelée le 19 janvier 2021 pour que les parties fassent part de leur décision à la suite d’une objection préliminaire soulevée par Steven Obeegadoo et Kenny Dhunnoo de l’Alliance Morisien, les élus de la circonscription. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !