Faits Divers

Cinq ans après : sursis pour un chauffeur ayant fait trois morts et quatre blessés dans un accident de la route

Vimal Jhoomuck L’accusé était au volant du 4x4 impliqué dans un accident ayant fait trois morts.

Le verdict intervient en cour intermédiaire six ans après les faits. Vimal Jhoomuck, un barman de 34 ans, a été condamné à quatre mois de prison, le mercredi 17 avril, pour homicide involontaire par imprudence. La peine a toutefois été suspendue en attendant un rapport social pour déterminer si le coupable est apte à effectuer des travaux communautaires. Trois personnes avaient péri lors de cet accident survenu le 14 janvier 2013 à Bras-d’Eau.

Vimal Jhoomuck, un habitant de Roches-Noires, était poursuivi devant la cour intermédiaire sous trois chefs d’accusation. Notamment, homicide involontaire par imprudence, homicide involontaire par imprudence ayant causé des blessures et pour n’avoir pas rapporté cet accident. L’accusé avait plaidé coupable de n’avoir pas rapporté l’accident et non coupable sous les deux autres chefs d’accusation.

Le jeune homme avait été jugé coupable, le 20 février 2019, par la magistrate Darshana Gayan. Le mercredi 17 avril 2019, il a été condamné à quatre mois de prison pour homicide involontaire par imprudence. Son permis de conduire pour tout type de véhicule a été supprimé pendant une durée de 24 mois. Il a également écopé de trois mois de prison sous les deux autres chefs d’accusation.

Cependant, sa peine de prison a été suspendue. La cour a ordonné une enquête sociale pour établir si l’accusé peut effectuer des travaux communautaires. Ce dernier devra de nouveau se présenter devant la cour intermédiaire le 8 mai 2019.

Conduite imprudente

Le drame est survenu le 14 janvier 2013. Trois personnes avaient alors perdu la vie, nommément Varun Arrah (19 ans), Tabar Kumar Hurry (22 ans) et Niti Chethak (34 ans). Quatre autres avaient été grièvement blessées. Les sept personnes se trouvaient dans le 4x4 conduit par l’accusé.

Lors de l’énoncé du verdict, la magistrate a souligné que la Cour a tenu en compte le fait que l’accusé devra vivre avec la culpabilité que trois de ses amis sont morts suite à sa conduite imprudente. « Be that as it may, the Court bears in mind the accused will have to carry the guilt of having driven in such a manner as to cause 3 of his friends to pass away and 4 of his friends to be injured», dit la magistrate.

Cette dernière a aussi fait état que l’accusé était tout à fait conscient de la gravité de l’accident de par son omission de le signaler à la police. Cela démontre clairement qu’il était principalement concerné par lui-même et qu’il n’avait aucune envie de sauver ses propres amis, car il s’est rendu au poste de police après quelques jours.

Dans sa version des faits, l’accusé avait déclaré qu’une branche faisait obstruction sur la route. Et c’est en l’évitant que l’accident se serait produit. Toutefois, la cour avait noté qu’il n’y a aucune indication démontrant que l’accusé avait mis son clignotant pour prendre sa droite. La cour a statué que, le jour du délit, l’accusé devait rouler à vive allure, vu les dommages conséquents causés à son véhicule. S’il avait été prudent, il aurait évité cet accident, soutient la Cour. De plus, il n’y avait aucun élément soutenant la version de l’accusé selon laquelle la branche dont il a fait mention obstruait la route.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !