Actualités

Christiane et Anil seront-ils unis pour le meilleur et pour le pire ?

Après six ans de vie commune, ils souhaitent se marier, mais son concubin fait l’objet d’une menace d’expulsion par l’État. Anil, 44 ans, est à Maurice depuis une dizaine d’années. En 2009, il s’est marié pour la première fois à une Mauricienne et il a pu rester au pays muni d’un permis de résident. Cependant, le couple s’est séparé et en 2012, il a obtenu son divorce.

En 2013, il fait la rencontre de Christiane, d’origine rodriguaise, dans un restaurant dans lequel il travaille comme chef cuisinier. Après deux ans de vie commune, le couple décide de se marier et prépare le mariage civil. Mais tout bascule quand, en juin 2016, la police procède à l’arrestation d’Anil pour une affaire d’attouchements sexuels. En effet, une employée du restaurant dans lequel elle travaille accuse Anil d’attouchements sexuels. Des allégations que rejette en bloc Anil. Selon ce dernier, il s’agit d’un acte prémédité et de vengeance.  

Mais les ennuis d’Anil ne sont pas terminés pour autant. En effet, le Passport and Immigration Office confisque son passeport et lui interdit de quitter le sol mauricien en attendant que l’affaire d’attouchements sexuels se termine en cour. Entre-temps, Anil continue à travailler comme cuisinier.  

« Entre nous, ce n’est pas une question de race et de communauté. Il n’y a que l’amour et la compréhension qui comptent. Nous menons notre barque tranquillement et on ne s’inquiète pas des préjugés », dit Christiane.

Dans la matinée du jeudi 20 juin, Anil s’est rendu au poste de  police des Casernes centrales dans l’espoir de récupérer  son passeport après avoir appris que la charge provisoire d’attentat à la pudeur contre lui a été rayée. Cependant, une fois sur place, à la grande surprise d’Anil, les policiers ont procédé à son arrestation. Ce dernier, à noter, est en possession d’un document  en date du 10 juillet 2017 de l’Accountant General certifiant que l’argent de la caution, soit Rs 8 000, a été rendu à Christiane.  

Cependant, deux heures après cette arrestation, Anil a été libéré après que la police se soit renseignée auprès de la Passport and Immigration Office. Les policiers ont appris qu’il fallait libérer Anil, même si son cas n’est pas encore terminé.

Le couple a retenu les services de Me Ericson Moonienpillay. Sollicité pour une réaction, l’avocat nous explique qu’il va se pencher sur cette affaire dans la semaine afin d’en savoir plus. Il doit vérifier auprès des autorités concernées si la charge provisoire d’attouchements sexuels a été rayée depuis 2017. Et si c’est le cas, cela fait déjà deux ans, mais Anil n’a toujours pas récupéré son passeport…

Nous avons essayé d’obtenir une réaction auprès du Passport and Immigration Office, mais les officiers ne souhaitent pas faire de commentaires.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !