Xplik ou K

À Choisy, Poste-de-Flacq : une plage laissée pour compte devient un dépotoir

plage Dépotoir en bordure de la plage de Choisy.

Dharmatman Dilloo, habitant de Poste-de-Flacq, a sollicité l’aide de la rédaction pour attirer l’attention des autorités concernant une partie de la plage de Choisy qui serait en état d’abandon.

«Cela fait bientôt trois ans que cet endroit n’est plus entretenu », explique Dharmatman, âgé de 62 ans. Selon les dires du retraité, il aurait consigné plusieurs plaintes sur la plateforme de la Citizen Support Unit (CSU) en janvier dernier, et aurait également informé les autorités du conseil de district de Flacq et le Citizen Advice Bureau (CAB) de la situation à Choisy, Poste-de-Flacq.

« Cet endroit se dégrade peu à peu : il y a une route complètement délabrée qui mène à la plage, elle n’est pas asphaltée, encore moins entretenue », déplore-t-il. La plage Choisy est située à proximité d’un hôtel. Le cimetière qui se trouve non loin est entretenu, mais pas la plage. Qui plus est, certains citoyens s’adonnent aux déversements sauvages d’ordures en cet endroit, constatant qu’il n’y a aucun entretien.

« Avec plusieurs habitants de la région, nous avons prévu de nettoyer nous-mêmes cet endroit voyant l’inaction des autorités », explique Dharmatman, avant de conclure cependant que les autorités se renvoient la balle.

Selon Vikram Hurdoyal, président du conseil de district, la plage est normalement entretenue par la Beach Authority. « Toutefois, je tiens à souligner que le cimetière, qui nous concerne, est bien entretenu. À notre niveau, nous faisons le nécessaire afin de nous assurer que le lieu reste constamment propre. »

Interrogé à ce sujet, le General Manager de la Beach Authority, le Dr Dunheeroy Bissessur, a tenu à préciser que cette plage ne tombe pas sous la juridiction de la Beach Authority. « Il faut que les divers conseils de district à travers l’île assument leurs responsabilités, car ce problème survient constamment », confie-t-il. Selon lui, il faudrait que ces derniers vérifient constamment les endroits qui tombent sous leurs juridictions. « Toutes les plages sous la responsabilité de la Beach Authority sont entretenues continuellement. D’ailleurs les conditions établies avec les ‘contractors’ sont claires. Nous n’avons pas hésité à résilier le contrat de ceux qui n’effectuent pas le nettoyage correctement. Récemment, un des ‘contracteurs’ a écopé d’une amende de Rs 200 000 », dit-il. Le Dr Dunheeroy Bissessur a, par la même occasion, salué l’initiative des volontaires qui agissent, selon lui, en tant que patriotes et nettoient les plages souillées.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !