Xplik ou K

À Chitrakoot, Vallée-des-Prêtres : des enfants terrifiés par des chiens vagabonds

chien Des chiens qui errent dans le couloir d’un hôpital.

À Vallée-des-Prêtres, des propriétaires négligents laissent trainer leurs chiens en pleine rue. Des femmes et des enfants sont terrifiés.

Depuis janvier 2018, le problème des chiens qui errent dans les rues s’accentue à Chitrakoot. Rajeev, un habitant de la région, explique que son épouse et d’autres mères de famille sont térrifiées chaque matin à l’idée de conduire leurs enfants à la crèche municipale.

Selon notre interlocuteur, ces chiens ont bien des propriétaires. Mais, dit-il, leurs maîtres ne se soucient guère de les garder chez eux. Outre d’être nombreux, ces chiens aboient sur les gens, effrayant les enfants chaque matin sur le chemin de l’école, précise Ranjeev. Ce dernier rappelle avoir déjà rapporté ce fait au poste de police d’Abercrombie. Un OB Number lui a été donné. Il  a aussi signalé le cas auprès de l’Animal Welfare Unit (AWU). Des policiers et des officiers s’étaient alors rendus sur les lieux. Si l’un des propriétaires a gardé ses trois chiens pendant deux jours, les autres continuent de circuler librement. Au final, rien n’a changé, fait-il remarquer.

Laisser vagabonder son animal sur le chemin représente une infraction à loi, fait ressortir Christina Kalloo, Animal Control and Enforcement Officer à la Mauritius Society for Animal Welfare (MSAW). Elle précise que selon l’Animal Welfare Act, si quelqu’un laisse son chien errer dans la rue, il est passible d’une amende de Rs 15 000 ou d’une peine d’emprisonnement de six mois.

Sollicitée pour le cas de Chitrakoot, Christina  Kalloo précise que des officiers de l’AWU ont rendu visite aux personnes concernées. « Ils ont sans nul doute recommandé aux maîtres de garder leurs chiens dans leur cour et de les faire stériliser. Si les propriétaires récidivent, nous, au niveau de la MSAW et de l’AWU, nous retournerons sur les lieux, peut-être bien avant la fin de cette semaine. Car, nous prenons conscience qu’il y a des enfants qui sont terrifiés. Nous prendrons les mesures qui s’imposent », explique Christina Kalloo.

Cette dernière en profite pour lancer un appel au public en vue de coopérer avec la MSAW.

La peine est sévère pour ceux et celles qui comptent récidiver à la loi, conclut-elle.

Chiens errants : contactez la MSAW

Christina Kalloo, aussi chargée de communication à la MSAW, a rappelé que toute personne qui a un problème avec les chiens errants peut appeler sur le 466 7154. Elle lance un appel également aux propriétaires des chiens pour que ces derniers se montrent plus responsables.

Savez-vous que ?

Il y a une Journée mondiale dédiée aux chiens. La Journée mondiale du chien est célébrée chaque 26 août. Elle est soutenue par l’International Fund for Animal Welfare (IFAW), qui est un Fonds international pour la protection des animaux. Son but est de rappeler le lien qui unit depuis toujours l’homme à son meilleur ami, le chien. L’objectif de l’IFAW est aussi d’améliorer les conditions de vie des chiens dans le monde entier. L’IFAW apporte son soutien à tous les projets qui visent à améliorer la qualité des soins qui sont prodigués aux chiens. Il fait aussi un clin d’œil à tous les défenseurs des chiens qui œuvrent au sein des ONGs à Maurice ou à titre individuel.