Politique

Children’s Bill - ReA : mariage à 18 ans

Les animateurs de Rezistans ek Alternativ (ReA) étaient en conférence de presse samedi.  Entre autres choses, ReA réclame la réduction des heures de travail à six heures pour les parents, un time-off  une fois par mois pour qu’ils rencontrent les enseignants, la création d’espaces d’épanouissements par les conseils de district et mairies et l’âge légal pour le mariage fixé à 18 ans. 

« L’État doit assumer ses responsabilités quant aux droits des enfants. Le Childrens Bill comporte certaines lacunes. On ne peut, en même temps, parler de la création d’espaces pour l’épanouissement des enfants et prévoir des clauses pour criminaliser leur comportement », dit Kashmira Banee, une animatrice du parti. Elle souligne qu’il faut « traiter la violence perpétrée par les enfants comme un problème systémique ».

« La violence domestique doit être traitée comme une épidémie. Les causes sont davantage attribuables à l’inégalité des pouvoirs et des contrôles. Cela s’illustre déjà dans la société patriarcale dans laquelle nous vivons », fait ressortir Manjusha Coonjan dans son intervention. Elle a ensuite fait quelques propositions visant à la création d’une unité spéciale pour les victimes de violence domestique, la disponibilité de véhicules spécialisés pour les cas de violence domestique, la prise en considération de toutes les plaintes faites à la police et que chaque appel transmis soit enregistré pour un suivi.

Elle a suggéré que le gouvernement recrute davantage de policières avec une formation intensive pour faire face à ces cas. Elle a aussi fait un constat de la Family Protection Unit et prôné l’âge légal du mariage à 18 ans.

Des solutions à moyen terme, comme la création de shelters additionnels ou encore l’identification des espaces sécurisées pour les victimes, ont aussi été proposées.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation