Défi Zen

Chetan Singh : clin d’œil d’un optométriste à la photographie

Chetan Singh

Chetan Singh a formulé sa vision de vie autour de sa carrière et sa passion. L'optométriste pratique la photographie pendant son temps libre. Pourtant, l'Indien n'a jamais tenu une caméra avant de venir travailler à Maurice.

Chacun de ses clichés évoque une émotion chez son audience. Chetan Singh, 34 ans, saisit la beauté de son sujet à travers son regard avant de la reproduire en images. L'Indien est sollicité de toutes parts pour son talent.

« Je ne me considère pas comme un photographe célèbre et le jour où j'aurai la grosse tête, je cesserai de pratiquer ma passion », lance-t-il. D'ailleurs, il ne s'est intéressé à la photographie qu'à partir de 2014.

Tout commence par un défi qu'il se lance. « Un de mes amis travaillait ses photos et je le regardais manipuler les différents outils informatiques pour enjoliver ses images. J'étais impressionné et je me suis mis à lui poser des questions. Il m'a répondu sèchement que c'était l'œuvre d'un professionnel et que je ne pouvais pas comprendre », se souvient Chetan Singh.

«Je travaille  sur mes photos jusqu'aux petites heures du matin»

Abasourdi, il souhaite prouver qu'il est tout aussi capable de prendre des photos. Il ne tarde pas à se documenter sur le net. Chetan Singh regarde en boucles les vidéos sur la photographie et les techniques de base sur YouTube. Puis, il met en pratique tout ce qu'il apprend. Il n'hésite pas à investir dans un appareil photo. Il commence par photographier la nature et les paysages. Sa première photo est celle d'une fleur. « Tout le monde était émerveillé par la photo et j’en étais moi-même le premier étonné. » Au fil du temps, Chetan Singh se perfectionne.

Attendons… voir

En 2016, son amie lui conseille de faire des portraits. Il tente l'expérience. Aujourd'hui, il s'est fait un nom dans ce domaine et il est, d’ailleurs, sollicité par des mannequins, entre autres.

« Je travaille à plein temps comme 'Optical Technician' et je ne me consacre à la photographie que les dimanches après-midi. » Il insiste sur le fait que la photographie n'est qu'une passion qui nourrit son âme. « Sans le numérique, je ne serai peut-être pas photographe. La photographie numérique brise le monopole. » Il pratique aussi la photographie conceptuelle.

Cela fait cinq ans que Chetan Singh vit à Maurice, précisément à Rose-Hill. Il est né à Aligarh dans l'État de l'Uttar Pradesh, en Inde. « Ensuite, j'ai fait mes études un peu partout à travers le pays, notamment à Himachal Pradesh et Jammu and Kashmir. Le travail de mon père exige qu’il voyage et mes parents sont actuellement à Bhoutan. » Chetan opte pour des études en médecine avant de se spécialiser dans l'optométrie, à l'Université de Jamia Hamdard, à New Delhi. Quelques années plus tard, il reçoit une proposition pour venir exercer à Maurice.

« Je ne connaissais l’île que par des scènes de films bollywoodiens et je me suis renseigné sur le net. Mes premiers jours ici étaient difficiles, mais au fur et à mesure, je constate que Maurice est plein de bienveillance contrairement aux nombreux pays que j'ai visités. »

Chetan Singh explique que sa passion pour la photographie est devenue une obsession. « Je travaille sur mes photos jusqu'aux petites heures du matin dans le but de les perfectionner. J'ai beaucoup appris et j'apprends toujours. Les gens prennent du temps pour faire confiance à un photographe. Il faut ainsi garder la tête sur les épaules et faire preuve de créativité. »

Il ajoute qu'il a des rêves et qu’il fait de son mieux pour les vivre. En ce moment, il fréquente les salles de gym pour perdre du poids. « Je faisais un peu plus de 90 kg et en cinq mois, j'en ai perdu 16. Je me sens mieux dans ma peau. » Chetan Singh annonce qu'un nouveau concept sera bientôt lancé. Chut, il n'en dira pas plus. Attendons… voir ce que l’optométriste-photographe nous réserve.