Législatives 2019

Chemin-Grenier - Alan Ganoo : «Après les élections, je vais me battre pour récupérer ‘la rose’»

Alan Ganoo

L’Alliance Morisien a présenté ses trois candidats pour la circonscription no 14 (Savanne-Rivière-Noire), le dimanche 13 octobre. Lors de son allocution, Alan Ganoo a expliqué comment il a observé les mesures prises par le gouvernement actuel durant ces deux dernières années. Il a soutenu que malgré sa position en tant que membre de l’opposition, il était d’accord avec la mise en place de l’augmentation du salaire minimum. Et que c’est après mûres réflexions qu’il a pris la décision de rejoindre l’Alliance Morisien. 

« Mo pann zis get realizasyon, mai osi bilan », a-t-il fait ressortir. Et d’ajouter que ses fervents partisans l’ont suivi et supporté dans sa démarche. « Mo elektora zot dakor ek Lalians Morisien. » 

Indiquant qu’il a perdu la bataille juridique, Alan Ganoo a précisé que désormais c’est la bataille sur le terrain pour les élections qui est en marche. Cependant, il précise qu’une fois les élections terminées, il compte bien se relancer dans une bataille juridique et se battre pour récupérer le symbole de « la rose » du Mouvement patriotique. 

Il estime que Pravind Jugnauth a instauré un nouvel élan politique. Prenant la parole, Sandra Mayotte a souligné qu’elle a pris une grande décision dans sa vie. « Li pa ti fasil. Monn pran enn letan reflexion lor mo karyer, me ena irzans. » Elle ajoute qu’il y a beaucoup qui critiquent disant : « Animatris, artis, ki kone ar politik. Less mo dir zot politik la mo pe fer li depi 27 an. »

S’adressant à l’assistance, elle a indiqué qu’elle sera au no 14 avec Pravind Jugnauth, en vue d’aider le pays. Ayant démissionné comme conseiller au ministère du Travail, Prakash Ramchurrun a rappelé que le Workers’ Rights Bill donnera aux travailleurs leurs droits, en reconnaissance de leurs années de service.

Chemin-Grenier, dimanche matin : c’est le jour de la foire. Ainsi, les candidats Sandra Mayotte et Prakash Ramchurrun en ont profité pour rencontrer les habitants de la région. Si certains les ont réservés un accueil chaleureux, d’autres n’ont pas manqué de critiquer l’absence d’Alan Ganoo sur le terrain. 

« San Alan, ou eli kouma nanyen ditou... », a lancé un marchand aux deux candidats. Sheila, une habitante de la région, a ajouté : « Mo pa ti pou al vote, akoz Sandra mo pou ale. » D’autres lui ont demandé de chanter un petit Kayambo pour encourager les gens à voter. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !