Live News

Charges rayées dans l’affaire «des coffres-forts» : «la verite pe eklate», dit Navin Ramgoolam

«La verite pe eklate». C’est la première réaction du leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, après que les 23 accusations qui pesaient contre lui dans l’affaire des coffres-forts ont été rayées en Cour intermédiaire, ce vendredi matin, 15 novembre.

L’ancien Premier ministre a tenu à remercier ses avocats pour tout le travail accompli. Dans une déclaration à Téléplus à sa sortie de la Cour intermédiaire, Navin Ramgoolam asouligné que «c’est une grande joie».

A une question d’un journaliste de Radio Plus, qui l’interrogeait sur «une éventuelle vengeance politique» que le leader du Parti Travailliste a toujours décrié, Navin Ramgoolam a répondu : «11 charges ont été rayées, je vous laisse tirer vos propres conclusions», a-t-il conclu.


De son côté, l’un des avocats de Navin Ramgoolam, Me Gavin Glover a appelé à la prudence alors que «le DPP (Directeur des Poursuites publiques) a 21 jours pour faire appel» s’il le souhaite.

«Nous allons rester calmes parce que le DPP a le droit d’appel. [...] Je suppose que le DPP va considérer sérieusement l’appel et donc nous n’allons pas faire d’autres commentaires sur ce jugement. […] Nous sommes contents, mais nous attendons les 21 jours», a indiqué Me Gavin Glover.


Rappelons que Navin Ramgoolam avait été arrêté, le 6 février 2015, par le Central Criminal Investigation Department (CCID). Cela, après la perquisition de ses résidences à la rue Desforges et à River Walk et la saisie de ses biens, dont des coffres-forts contenant des devises d’un montant total de Rs 220 millions.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019