Live News

Chaleur anormale et sécheresse : situation encore plus difficile pour l’eau

Des camions-citernes seront mis à la disposition des habitants des régions les plus touchées, assure la CWA.

La situation dans les nappes phréatiques part à vau-l’eau. Le niveau de l’eau baisse un peu plus chaque jour parce qu’elle s’évapore rapidement à cause de la hausse de température. Comme un malheur n’arrive jamais seul, il faut composer avec l’absence de pluies depuis octobre. La Central Water Authority affirme qu’elle s’échine à trouver une solution pour que les habitants aient de l’eau au moins une fois par jour. 

L’expression « fondre comme neige » est trop faible pour décrire la vitesse à laquelle s’évapore l’eau de nos nappes phréatiques. L’absence d’averses depuis octobre n’aide pas. Du coup, la Central Water Authority (CWA) maintient son régime de coupures afin de gérer les réserves d’eau qu’il lui reste pour toute la population. 

Plusieurs endroits de l’île, surtout dans le Nord et l’Ouest, sont touchés par cette pénurie d’eau. Mais dans le cas du Nord, il semblerait qu’une solution soit en passe d’être trouvée. « Après des recherches, la CWA a repéré deux sites de forage (boreholes ; NdlR). Mais il nous faudra du temps pour installer l’infrastructure adéquate. Ce n’est que dans une semaine, si tout se passe comme prévu, que les habitants de cette partie de l’île pourront profiter d’une distribution d’eau plus stable pour les fêtes de fin d’année », a expliqué Dorina Prayag, Hotline Coordinator de la CWA, sollicitée au téléphone le dimanche 15 décembre. 

En ce qui concerne les autres régions affectées, elle a assuré que la situation est gérable. « Nous avons pris des dispositions pour nous assurer que la population ait de l’eau au moins une fois par jour. » Une mesure qui restera en vigueur en attendant que les pluies, qui se font tant attendre, arrivent enfin. 

La situation est particulièrement inquiétante pour les habitants de Montagne-Longue et des régions avoisinantes. Plus de 300 plaintes ont été enregistrés rien qu’en quelques jours sur la hotline de la Central Water Authority (CWA). 

« À l’approche des fêtes de fin d’année, la demande pour l’eau courante grimpe », explique Dorina Prayag. Elle ajoute que la CWA n’a eu de cesse de lancer des appels, dans ses communiqués, pour demander à la population d’utiliser l’eau de façon judicieuse. « Au vu de la situation difficile, des camions-citernes seront mis à la disposition des abonnés de la CWA, principalement ceux habitant l’Ouest et le Nord », a-t-elle indiqué. 

Les régions affectées dans l’Ouest sont : Tamarin, Rivière-Noire, Case-Noyale, Coteau Raffin, Le Morne, Bambous, La Ferme, Route Bassin, Palma, Cité Barkly, Mont-Roches, Chebel, Coromandel et une partie d’Albion. Les régions du Nord qui sont affectées sont Vallée-des-Prêtres, Crève-Cœur, Montagne-Longue, Goodlands, Roche-Terre, Grand-Gaube et Pereybère. D’autres parties de l’île sont elles aussi soumises à des horaires fixes de distribution depuis le 13 novembre, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !