Live News

Chagos : visite “secrète” de députés britanniques

chagos

Alors que le gouvernement mauricien prépare, dans la discrétion, un voyage, comprenant plusieurs prix Nobel de la Paix, vers les Chagos, qui devrait avoir lieu durant le dernier trimestre de cette année, les élus britanniques s’intéressent de près à l’archipel.

Cette visite, effectuée plus tôt cette année, est la première des parlementaires britanniques dans l’archipel. C’est ce que révèle le journal anglais, The Guardian, mercredi, dans son édition en ligne.

Selon ce groupe de presse, le voyage a été organisé par le Foreign Office et a vu la participation de Catherine West, en tant que représentante du « Labour » et les conservateurs Andrew Rosindell et Daniel Kawczynski. Le déplacement a eu lieu fin août. L’expédition a duré quatre jours. Les trois membres du Parlement britannique font partie de l’all-party parliamentary group sur les Chagos.

Citant une « source proche de la visite », The Guardian indique que « le voyage a pu être une tentative d’avoir du soutien au Parlement pour que la Grande-Bretagne continue sa souveraineté sur l’archipel. »

Catherine West, qui a longtemps mené campagne pour le droit de retour des Chagossiens sur leur terre natale a déclaré à The Guadian que « nous sommes allés voir comment un programme de retour sur l’île pourrait se faire et comment ce serait d’y vivre ». Et d’ajouter que « la meilleure solution pour le gouvernement britannique serait de laisser les Chagossiens y retourner ».

La délégation, qui comprenait également un officier du Foreign Office, est passée par Bahrain où elle a pris un avion militaire britannique pour un vol de six heures vers Diego Garcia. À partir de là, elle s’est rendue à Peros Banhos grâce à une traversée de 13 heures par bateau. « Nous avons dû nager à l’intérieur du lagon, car aucun bateau ne peut passer au-dessus des coraux. Nous étions accompagnés d’une douzaine de marines », relate la députée West.

Mais, qu’en pense la partie mauricienne ? Interrogé par The Guardian, l’avocat Philippe Sands, qui conseille Maurice sur le dossier Chagos affirme que « l’absence de consultation du Royaume-Uni avec Maurice va clairement à l’encontre de l’avis consultatif et du support massif de l4 organisations des Nations unies en faveur de la position mauricienne et du droit de retour des Chagossiens. »

Dans un avis consultatif  émis en mai, l’assemblée générale des Nations unies a demandé au Royaume-Uni de rendre « aussi vite que possible » l’archipel à Maurice. Cela intervient après un avis consultatif de la Cour internationale de justice, de La Haye, aux Pays-Bas, qui a souligné que l’occupation britannique des Chagos est illégale. L’assemblée générale a imposé un délai de six mois aux Britanniques. Celui-ci expire le 22 novembre.

Le pape aussi…

Lors d’un point de presse, mardi, à bord de l’avion qui le ramène au Vatican, le pape François répondant à une question du journaliste mauricien, Jean-Luc Mootoosamy, sur les Chagos, a soutenu qu’il « faut obéir aux institutions internationales »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor