Live News

Chagos: Rezistans ek Alternativ prend position

Le dossier Chagos a été au cœur de la conférence de presse de Rezistans ek Alternativ samedi. Les membres  de ce parti demandent au gouvernement de prendre ses responsabilités « en main » et de loger des motions de blâme contre le gouvernement britannique lors du prochain sommet du Commonwealth. Cela afin que les Chagossiens aient le droit de retour dans leur terre natale. Le message de Rezistans ek Alternativ est clair. « L’heure n’est pas aux discours. Le gouvernement est en train d’utiliser Diego Garcia comme une monnaie d’échange économique. Il est temps que le GM vienne de l’avant avec des actions concrètes concernant le dossier Chagos. Pour cela, l’État doit alerter les instances internationales, telles que la Cour internationale de Justice (CIJ), qui se trouve à La Haye, et la mobilisation politique et diplomatique afin de proclamer la zone de l’océan Indien comme étant une zone de paix », fait ressortir Ian Jacob. Leur sortie contre le gouvernement fait suite au discours du Premier ministre sir Anerood Jugnauth, à la tribune de l’Organisation des Nations unies (ONU) le vendredi 2 octobre dernier à New York. Dans son discours, le PM a rappelé à la communauté internationale les enjeux principaux : [blockquote]«Nous exhortons les États-Unis, qui utilisent Diego Garcia à des fins de défense, d’engager des discussions avec Maurice»[/blockquote] Les propos du ministre Anil Gayan, tenus lors du rassemblement du Muvman Liberater, concernant les toxicomanes sous traitement de la méthadone, ont également été commentés par les membres du parti. « Nous exigeons la démission d’Anil Gayan comme ministre de la Santé. Sir Anerood Jugnauth, et Ivan Collendavelloo doivent l’inciter à plier bagages, s’il ne veut pas le faire », a souligné l’économiste Kugan Parapen.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !