Live News

Chagos : pourquoi les Maldives ont voté contre Maurice

On ne devrait pas s’étonner que les Maldives aient voté contre la résolution mauricienne sur les Chagos aux Nations unies. Dans les cercles diplomatiques, on rappelle qu’en 2010 déjà, les Maldiviens avaient ignoré la souveraineté de Maurice sur les Chagos dans leur dossier soumis aux Nations unies pour délimiter leur plateau continental.

Les votes en faveur de Maurice à l’Assemblée Générale des Nations unies ont été loués comme un moment historique. Pourtant, les choix de certains États ont étonné et provoquent même l’indignation dans certains cas, comme les Maldives. Petit État insulaire en développement, comme Maurice, Maldives a pourtant préféré voter avec la Grande-Bretagne. Si ce choix étonne la plupart des observateurs, dans les cercles diplomatiques, on considère que c’était surtout couru d’avance.

Une source dans les milieux diplomatiques soutient que le choix des Maldives n’est pas si surprenant quand on prend en considération certains faits. « Ce pays est sous l’influence britannique depuis plusieurs années et cela a surtout commencé à se faire sentir sous l’ancien président », nous révèle-t-on. Cette source se réfère aux réclamations des Maldives pour la délimitation de son plateau continental en 2010. Dans le document soumis aux Nations unies à l’époque, les Maldives ne tenaient pas compte des Chagos en tant que territoire mauricien et empiétaient ainsi sur la zone économique exclusive (ZEE) de notre pays.

L’État mauricien avait dû protester officiellement auprès du Secrétaire général des Nations unies. Dans une note datée du 24 mars 2011, on peut notamment lire : “[...] the Republic of Maldives had in October 2010 agreed with the Republic of Mauritius that it would amend its submission to take into account the Exclusive Economic Zone co-ordinates of the Republic of Mauritius in the Chagos Archipelago region.” Mais à l’époque, les Maldives n’avaient toujours pas apporté les changements agréés.

Ce qui force alors la partie mauricienne à rappeler, dans la note, qu’elle ne reconnaît pas le British Indian Ocean Territory (BIOT) et réclame la souveraineté sur les îles Chagos. “The Republic of Mauritius hereby protests formally against the submission made by the Republic of Maldives in as much as the Extended Continental Shelf being claimed by the Republic of Maldives encroaches on the Exclusive Economic Zone of the Republic of Mauritius,” conclut la partie mauricienne.

Simple erreur des Maldiviens ? Pas pour la diplomatie mauricienne. « Nous avons de fortes raisons de penser que les Britanniques avaient encouragé cette démarche », confie notre source. Démarche qui aurait empiété un peu plus sur la souveraineté mauricienne sur les Chagos. Durant cette même période, les Britanniques assuraient une présence constante aux Maldives, notamment aux postes de conseillers de l’État. Les Maldives avaient donc tout intérêt à soutenir leurs bienfaiteurs britanniques lors du vote à l’Assemblée générale des Nations unies.

Extraits de la Note officielle adressée aux Nations Unies le 24 mars 2011.
  • The news 218i Gran Coupé

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !