Live News

«C’est à la demande de l’avocat de Valayden que la police s’est rendue chez lui», affirme le patron du CCID 

« Son avocat m’a dit qu’il (Ndlr : Me Rama Valayden) avait fait une requête pour que la police vienne le chercher ». Déclaration du patron du Central Criminal Investigation Division (CCID), le Deputy Commissioner of Police (DCP), Heman Jangi, sur les ondes de Radio Plus, ce mardi matin, 18 mai. Il a tenu à apporter des éclaircissements sur l’interpellation de Me Rama Valayden, aux petites heures, lundi 17 mai à son domicile à Sorèze, Pailles, suite à sa participation à un rassemblement pro-palestinien dimanche devant la mairie de Port-Louis. Un rassemblement qualifié d’illégal par la police pour non-respect du protocole sanitaire.  

« Je me trouvais toujours au bureau du CCID vers une heure du matin. Un avocat, Monsieur Ramchurn, m’a appelé pour me dire qu’il est l’avocat de Me Valayden. Je lui ai dit qu’on avait besoin de Me Valayden pour une enquête, mais que nous le ferons le matin vers les 8 h. Il m’a alors demandé s’il y avait une possibilité de venir chercher Me Rama Valayden tout de suite, car il voulait donner son enquête maintenant », a déclaré le DCP Jangi. 

« Mo trouv sa bien drol pou bann intelektuel parey kouma se fait-il ki zot pe koz enn lot langaz », s’insurge Heman Jangi. « Mwa mo pe trouve, si toutefwa ena bann mansonz koumsa pe deroule, mo pou ouver enn lanket lor sa zafer-la », prévient le haut gradé.

Pour le DCP Heman Jangi, « ils sont en train d’induire le public en général, en erreur ».

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !