Live News

Ces Indiens qui ont réussi leur business à Maurice

Plusieurs entrepreneurs indiens ont préféré lancer leur entreprise sur le sol mauricien. Un choix qui leur a porté bonheur. Rencontre.


Anupam Jain

Anupam Jain : le maître de l'événementiel

Cela fait plusieurs années qu’Anupam Jain, animateur de radio, également directeur de Rajasthan Works Ltd, vit à Maurice. Marié et père d’un garçon et une fille, il se dit fier de se lancer dans l’entrepreneuriat à Maurice.

Créée en 2003, Rajasthan Works Ltd s’appuie sur un réseau de 90 personnes à temps partiel et huit employées à plein temps pour proposer des services dans le monde des salons grand public. Sa stratégie se concentre sur les domaines de la gestion des mariages et du marketing et la gestion d’événements, dans le but de servir l’industrie du divertissement avec une gamme de produits de divertissement innovants, spécialisés et personnalisés.

« Nous organisons des expositions où des personnes du Kenya, des Seychelles, d'Inde, du Sri Lanka, du Népal et d'autres pays viennent présenter une variété de produits internationaux exquis. Les expositions sont éclairées avec des divertissements, des spectacles, de la nourriture. The International Health Expo est prévue le 23 août prochain », précise l’entrepreneur.


Shalini Lara Ramful

Shalini Lara Ramful : la bosseuse

Âgée de 31 ans, Shalini Lara Ramful est Quantity Surveyor de profession, mais également entrepreneure. Elle est directrice de  Total Media Ltd (Hot Steppers), qui a été créée, le 8 novembre 2012 et spécialisée dans l’événementiel.

« Nous fournissons des cours de danse, concours de formation pour la beauté, chorégraphie pour spectacles de mode et de danse, services de photographie et de mannequins, spectacles de mariage, hôtel et de karaoké, des acteurs et des danseurs pour des publicités commerciales, des 'photoshoots' et des tournages de films. » Ainsi, elle gère la Hot Steppers Dance School basée à Londres et maintenant à Maurice.

« Nous avons deux succursales à Maurice : Curepipe & Flacq. Les cours de danses fournis sont 'Bollywood' (Fusion of Indian, Western Dance), Belly-Dancing, salsa, tango, aérobic, zumba », indique-t-elle. L’enseigne organise également des événements comme des défilés de mode, spectacles de danse, fêtes sur la plage, théâtres musicaux et concerts. Et de conclure : « 60  personnes  travaillent chez moi sur la base du projet. Mon expérience en tant que business entrepreneur à Maurice a été vraiment formidable ».


Nusrat Malik

Nusrat Malik : pionnier du salon de tourisme médical

Regenesis LTD est une multi-potentialité, qui a mené avec succès le premier Maurice Salon international du tourisme médical et conférence (MIMTEC). L’entreprise se dit être à la pointe de la technologie-services, de l'identification des hôpitaux, des billets d'avion, de l'ambulift entre autres.

« Nous offrons le Vénus Freeze, un traitement non invasif qui est un resserrant de la peau, il réduit la cellulite et les rides, remplit les lignes, atténue les vergetures et réduit la circonférence globale d'une zone.  

Notre portefeuille comprend l’esthétique médicale et dentaire, de nouveaux soins de santé, des services de diagnostic et de traitement, des solutions informatiques médicales en optimisant les ressources et  les analyses, le tourisme médical », avance Nusrat Malik. Elle détient une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l'Université d'Indore en Inde. 


Chetan Singh

Chetan Singh : passionné de la photographie 

La trentaine, Chetan Singh est né dans l'État de l'Uttar Pradesh, en Inde. « Après mes études à Himachal Pradesh, Jammu et Kashmir, j’ai opté pour des études en médecine avant de me spécialiser en optométrie, à l'Université de Jamia Hamdard, à New Delhi. » Chetan Singh travaille à plein temps comme 'Optical Technician' et se consacre à la photographie durant son temps libre dans son studio à Grand-Baie.

Il commence par photographier la nature et les paysages. D’ailleurs, il se cultive uniquement par les techniques de base sur YouTube pour pratiquer tout ce qu'il apprend. Puisque l'Indien est très sollicité pour les défilés en ce moment, il n'hésite pas à investir dans des appareils photos.