Economie

Centres commerciaux : vers une hausse de 25 % dans la surface d’ici 2023

La clientèle mauricienne serait insuffisante pour assurer la profitabilité de nouveaux centres commerciaux situés hors des zones à forte densité et stratégique. Tel est l’avis du management d’Ascencia Limited, premier principal opérateur de centres commerciaux à Maurice.

Si les projets commerciaux se concrétisent, c’est une superficie supérieure à 100 000 mètres carrés de surface locative qui viendra s’ajouter à l’offre déjà en place. Ces projets, situés en majeure partie à Plaines-Wilhems, viendront augmenter la surface existante jusqu’à 25 % d’ici 2023. Au cours des huit dernières années, ledit marché a connu une progression annuelle de quelque 10 %. Une multiplication dans les espaces commerciaux représente-t-elle une bonne nouvelle?

Selon Philippe Espitalier-Noël et Frédéric Tyack, respectivement président du conseil d’administration et Chief  Executive Officer d’Ascencia Limited, le sentiment prévalant dans le marché est que la consommation locale ne pourra pas absorber de nouveaux centres ou espaces additionnelles. Certes, on peut toujours citer le fait que le ratio surface commerciale par tête d’habitant est faible par comparaison  aux autres pays. Ces références doivent être interprétées avec réserves parce qu’elles ne tiennent pas compte du pouvoir d’achat des Mauriciens.

Dans leur analyse commune publiée dans le rapport annuel d’Ascencia Limited, ils font la distinction entre ceux qui souffriront d’une surabondance d’espaces commerciales et ceux qui ont de solides assises. Ils estiment que la concrétisation des projets impactera les centres situés hors des zones de premier ordre. Les commerçants se retrouveraient sous pression. À l’opposé, des centres tels que Bagatelle Mall, Phoenix Mall et La Croisette feront preuve d’une plus grande résilience au vue de leur capacité à attirer un grand nombre de visiteurs. Par exemple, la moyenne mensuelle de fréquentation de Bagatelle Mall a été de 686 000 en 2017-2018.

Depuis 2011, la croissance dans les ventes a pu absorber l’offre mise en avant dans les nouveaux emplacements. Donc, la construction de centres commerciaux à travers le pays relève d’une stratégie bien réfléchie et d’une bonne compréhension du marché ciblé. Cette logique s’appliquerait pour le projet d’Ascencia à Beau-Vallon, qui couvrira une superficie de 10 000 mètres carrés. Le principal locataire sera King Savers, un opérateur-clé dans cette région du pays. L’ouverture est prévue pour le 30 septembre 2019.