Actualités

Centre de quarantaine : sentiments mitigés parmi les habitants de Souillac 

Depuis que l’épidémie de coronavirus fait rage à travers le monde, Mauriciens et voyageurs venant de la Chine ont été placés en quarantaine à l’hôpital de Souillac par mesure de précaution. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’une réunion explicative a été organisée à leur intention le mardi 4 février 2020 à collège Swami Vivekananda à Souillac. 

Le ministre de la Santé, Kailash Jagutpal, le directeur des Health Services du ministère ainsi que d’autres hauts fonctionnaires ont fait le déplacement pour rassurer les habitants. « Nous ne pouvons construire un hôpital en dix jours comme c’est le cas en Chine. Nous devons utiliser l’infrastructure de l’hôpital de Souillac pour l’observation des personnes à risques. Mais il n’y a rien à craindre. Les procédures sont là pour protéger tout le monde de ce virus », ont, tour à tour, lancé le ministre et des médecins du service public. 

Mohammud Eshan Dilmahommed, qui dit avoir assisté à plusieurs épisodes dans le passé où des gens ont été mis en quarantaine en raison d’épidémies telles que l’Ebola, le SRAS et le MERS, concède que la peur est toujours présente. « Nous savons qu’il n’y a pas encore de remède ni de vaccin contre le virus à ce stade. Tant qu’il n’y a pas de cas positif décelé à Maurice, tout va bien. »

Christina fait, elle, une autre lecture de la situation. Si elle admet que les habitants ont une certaine crainte, elle estime qu’ils ont parfaitement compris que le fait que des gens aient été placés en quarantaine ne signifie pas forcément qu’ils sont porteurs du virus.

Les craintes de Serge Gaitan, qui habite Souillac depuis 70 ans, sont tout autres. Il affirme qu’il n’a pas peur du virus. Ce qui l’inquiète, en revanche, est le fait que certains services qui étaient offerts par l’hôpital de Souillac ont été suspendus à cause de l’espace de quarantaine. 

Pour d’autres, comme Primerose qui habite la localité depuis une cinquantaine d’années, c’est « business as usual ». Si elle admet qu’elle était inquiète au départ, elle précise toutefois que cette peur s’est dissipée. « Nous ne voyons pas les gens mis en quarantaine. Ils n’ont aucun contact avec l’extérieur. Je dois passer par la cour de l’hôpital tous les jours. Cela ne m’effraie pas plus que cela. »

Les services à l’hôpital de Souillac stoppés 

Les autorités confirment que des services offerts normalement par l’hôpital de Souillac ont été stoppés temporairement. Vasantrao Gujadhur, directeur des Health Services, explique que les interventions chirurgicales ophtalmologiques qui étaient pratiquées à l’hôpital, ne se font plus en ce moment. Seul le département Outpatient est opérationnel, c’est-à-dire celui où se rendent tous ceux qui viennent consulter un médecin pour des cas de grippe et des blessures, entre autres. Tous les patients nécessitant des admissions sont automatiquement redirigés vers l’hôpital de Rose-Belle. Une ambulance est en stand-by pour transporter ces patients-là.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !