Live News

Centre-de-Flacq : un piège à graisse installé par un restaurateur fait sourciller des habitants 

Des habitants évoquent des risques sanitaires que présente le « Grease Trap ».

Mahesh, qui habite l’avenue François-Mitterrand à Centre-de-Flacq, est las de la situation. Il déplore la présence d’un « grease trap » (piège à graisse ; NdlR) installé par un restaurateur opérant dans cette impasse privée. Comme lui, les quatre familles habitant ce quartier résidentiel déplorent les risques sanitaires et de sécurité que ce dispositif présente. 

« Selon la Local Government Act 2018, les travaux effectués dans le but d’inspecter, de réparer ou de renouveler les égouts, les conduites principales, les tuyaux, les câbles souterrains ou aériens ou tout autre appareil, sont exemptés de l’obligation de détenir un Building and Land Use Permit. Ce qui signifie qu’aucune action ne peut être engagée », explique Mahesh. 

Pour lui, c’est une excuse car un nouveau bac à graisse a été installé en occultant les nuisances causées par le business ainsi que les problèmes de santé et de sécurité que cela pose. « Ce réservoir en plastique est grand et il se trouve à proximité d’une route privée sans les marges de reculs nécessaires. » 

De nombreuses plaintes ont été déposées au service sanitaire du ministère de la Santé, au District Council de Flacq et au poste de police de Centre-de-Flacq. Toutes sont demeurées sans suite. « J’ai contacté le département sanitaire du ministère de la Santé situé à Centre-de-Flacq dans l’après-midi du 3 août. Vers 22 heures, le propriétaire du restaurant a fait venir un camion pour enlever le ‘grease trap’. » 

Perdu confiance 

Or, cette opération nocturne a dérangé le voisinage, selon Mahesh. Il affirme qu’il s’est empressé de se rendre au poste de police de la localité pour porter plainte pour tapage nocturne. « Mon enfant n’arrivait pas à dormir. » Mahesh déplore le fait que les autorités n’aient pas été promptes à réagir. « Les agents sont arrivés à 1 h 45 alors que l’opération était sur le point de se terminer. Idem pour le District Council de Flacq. Silence radio depuis le 4 août. » Le père de famille dit avoir perdu confiance dans les autorités concernées. 

Il fait ressortir avoir reçu des menaces de la part du restaurateur. Ce qui l’a poussé à déposer une main courante au poste de police de Centre-de-Flacq. Dans l’espoir de trouver la lumière au bout du tunnel, il s’est tourné vers Explik ou Ka. « Je ne sais plus comment faire face à un système comme celui-ci. Je suis perdu. »    


Ravi Jugoo, président du District Council de Flacq, confirme avoir pris connaissance des travaux en cours à l’avenue François-Mitterrand. « Le restaurateur a effectivement remplacé un piège à graisse qui était en mauvais état. D’après le rapport de nos officiers qui se sont rendus sur les lieux, tout s’est fait dans la légalité et dans un souci d’améliorer la qualité de l’entretien du restaurant. » 

Selon Ravi Jugoo, le propriétaire a entamé l’installation du bac dans sa réserve qui se trouve sur son terrain. « Il est donc tout à fait en droit de concrétiser son projet. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !