Xplik ou K

CEB : interdiction de placer des panneaux solaires

panneaux solaires

Krishna R., un habitant de Belle-Mare, explique que le Central Electricity Board (CEB) lui défend d’installer des panneaux photovoltaïques chez lui.

« J’ai reçu des panneaux solaires en cadeau. Ils viennent de Chine et doivent arriver dans quelques jours. Je souhaite les placer chez moi mais je n’ai aucune autorisation du CEB. Je ne vois pas où est le problème. J’ai même engagé un ingénieur pour les travaux », dit-il dépité.

Selon Aansa Beedacee, responsable de la cellule communication au CEB, un individu n’a pas le droit de procéder à l’installation de ce système sans un permis ou une autorisation du CEB. « Il y a des normes strictes à respecter selon l’Electricity Act. Beaucoup de procédures doivent être suivies avant l’installation des panneaux photovoltaïques. Il faut étudier plusieurs aspects, car la vie des employés du CEB peut être mise en péril si les règles ne sont pas respectées à la lettre », fait-elle ressortir.

Quelles sont les procédures ?
Un système photovoltaïque est un processus complexe qui produit de l’électricité pour alimenter les appareils ou autre équipements connectés. Cette installation peut également exporter automatiquement le surplus d’électricité dans le réseau électrique du CEB. Pour qu’un petit système de panneaux photovoltaïques soit connecté au réseau électrique du CEB, le public doit obtenir une autorisation formelle du CEB conformément aux exigences de la loi sur l’électricité.

De plus, il faut attendre un communiqué de l’organisme pour que le public fasse sa demande. Le CEB vérifie tous les panneaux photovoltaïques, onduleurs et autres équipements associés proposés conformément aux normes requises. Cela garantit que l’équipement n’affectera en aucun cas le réseau électrique.