Live News

«Ce Budget contient énormément de mesures qui permettront la relance de l’économie et la préservation de l’emploi», dit  le secrétaire général de la MCCI

Dr Yousouf Ismaël, secrétaire général de la MCCI

La Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI) affirme que la communauté des affaires attendait du gouvernement qu’il fasse preuve de leadership en proposant des mesures audacieuses. Le Budget 2020-2021, présenté par Renganaden Padayachy, le ministre des Finances, jeudi 4 juin, selon la MCCI, a répondu à cette attente «en proposant un plan de relance de l’économie et des investissements dans plusieurs secteurs économiques».

C'est ce qui ressort d'un communiqué émis par la MCCI vendredi soir.

« Ce Budget contient énormément de mesures qui permettront la relance de l’économie et la préservation de l’emploi, et ce, tout en engageant le pays dans des réformes structurelles courageuses qui assureront une mise en œuvre efficace de la stratégie annoncée. Désormais, ce qui importe, c’est que les mesures soient mises en œuvre rapidement. Nous recommandons qu’il y ait un suivi conjoint du secteur privé et public pour veiller à la mise en œuvre des mesures et également à l’amélioration de la bonne gouvernance en matière de dépense publique », déclare le Dr Yousouf Ismaël, secrétaire général de la MCCI.

Ci-dessous le communiqué de la MCCI dans son intégralité : 

Budget 2020-2021

Défier le statu quo pour s’adapter à la nouvelle normalité
La pandémie de Covid-19 a fait naître des incertitudes et une certaine nervosité au sein de différents secteurs économiques. Beaucoup d’entreprises étaient préoccupées par leur propre survie. C’est dans ce contexte difficile que la communauté des affaires attendait du gouvernement qu’il fasse preuve de leadership en proposant des mesures audacieuses. 
Pour la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI), le Budget 2020-2021, présenté par Renganaden Padayachy, le ministre des Finances, ce jeudi 4 juin, a répondu à cette attente en proposant un plan de relance de l’économie et des investissements dans plusieurs secteurs économiques.
« Ce budget contient énormément de mesures qui permettront la relance de l’économie et la préservation de l’emploi, et ce, tout en engageant le pays dans des réformes structurelles courageuses qui assureront une mise en œuvre efficace de la stratégie annoncée. Désormais, ce qui importe, c’est que les mesures soient mises en œuvre rapidement. Nous recommandons qu’il y ait un suivi conjoint du secteur privé et public pour veiller à la mise en œuvre des mesures et également à l’amélioration de la bonne gouvernance en matière de dépense publique », soutient le Dr Yousouf Ismaël, secrétaire général de la MCCI.
Pour la MCCI, ce Budget va dans le bon sens. D’ailleurs, l’institution a toujours plaidé en faveur de la réindustrialisation de Maurice, notamment en faisant la promotion de la production locale dans les domaines de l'industrie manufacturière, de l'industrie maritime, de l'agro-industrie, du textile innovant, de l'économie numérique, des produits pharmaceutiques et des exportations. Elle observe également l’importance accordée à la promotion du commerce régional, et ce dans un contexte où beaucoup de nos pays partenaires ferment leurs frontières aux importations. 
Au-delà du soutien financier accordé au secteur des PME et la promotion de l'esprit d'entreprise, la MCCI est d’avis que la facilitation de l'accès aux organismes publics, pour des biens et services, ouvrira des opportunités dans le secteur. L’institution est satisfaite que sa recommandation en faveur de la numérisation de l'économie a été prise en compte. En effet, le Grand Argentier a annoncé la création de guichets uniques pour de nombreux services, tels que le Maritime Single Window for Facilitating Vessel clearance, le Corporate Business Registration Department ou encore le Mauritius ERegistry System, entre autres. Ces outils permettront, d’une part, de réduire les coûts pour les entreprises, et d’autre part, d’améliorer l'efficacité des procédures administratives pour faciliter les affaires.
Il était urgent de promouvoir une économie verte en réduisant l'empreinte carbone et la pollution. Si la MCCI est satisfaite de la stratégie annoncée pour le traitement des déchets (réduction, réutilisation, recyclage et valorisation), elle est d’avis que le gouvernement doit veiller à ce qu'il n'y ait pas de goulots d'étranglement administratif lors de sa mise en œuvre.
S’agissant des pertes d’emplois, l’institution aurait souhaité que tous ceux qui se retrouvent au chômage puissent acquérir de nouvelles compétences à travers des formations, avant d’être redéployés dans d’autres secteurs. En sus du combat contre la Covid-19, la MCCI estime qu’une des priorités du gouvernement devrait être le retrait de Maurice de la liste noire de l’Union européenne. Il faut maintenant une feuille de route, qui doit être rapidement mise en œuvre, afin de répondre aux exigences de la Financial Action Task Force (FATF).
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !