Live News

Causerie du PMSD - Me Panglose : «Il faut veiller à l’indépendance du DPP»

Jacques Panglose

Lors d’une causerie, hier à la salle du conseil de la mairie de Port-Louis, le sujet central était : « Comment la démocratie a été sauvée un 19 décembre 2016 ? ». Référence est faite ici à la date à laquelle le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) a démissionné du gouvernement le privant ainsi d’une majorité de ¾ à l’Assemblée nationale pour créer la Prosecution Commission. « Si l’amendement avait été adopté, la police aurait pu vous arrêter, vous mettre en prison, sans vous accorder de caution. Tout le monde aurait vécu dans la peur, sauf les proches du pouvoir. Xavier-Luc Duval et les membres du PMSD ont sauvé l’île Maurice », avance Me Yousuf Mohamed. 

Ce dernier devait aussi féliciter l’équipe d’avocats qui se sont surnommés les Avengers pour leur rôle dans l’affaire de l’assassinat de Soopramanien Kistnen. « Je les félicite. S’ils n’étaient pas là, la mort de Soopramanien Kistnen aurait été certifiée un suicide », dit-il. Il demande au Bar Council de « défendre la liberté professionnelle des avocats ». 

Jacques Panglose, un des avocats du PMSD, affirme que son parti « veille au respect de la démocratie ». De son point de vue, « nous sommes en démocratie, mais nous allons vers des choses difficiles. Faisons attention. Tout dépend de vous, des meneurs, de l’opposition, afin de veiller à l’indépendance du Directeur des poursuites publiques ». Adrien Duval, ex-député et avocat bleu, est d’avis que « le seul rempart qui garantit la démocratie, c’est le DPP. » 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !