Xplik ou K

À cause d’un problème d’identité : privée de sa pension de veuve pendant sept ans

sylvie Sylvie à droite compte sur l’aide de sa belle-fille pour des démarches qui s’éternisent.

Les démarches n’y ont rien fait. Une habitante de Sainte-Croix, qui est aujourd’hui âgée de 63 ans, a été privée de sa pension de veuvage pendant sept ans. Raison : le ministère de la Sécurité sociale a découvert l’existence d’une autre femme portant le même nom que la plaignante. Il a donc décidé de geler l’allocation en attendant que la vérité soit rétablie. 

C’est Sylvie, la belle-fille de la sexagénaire, qui est intervenue sur les ondes de Radio Plus pour expliquer le problème. La principale concernée n’a pu profiter de son allocation que pendant une certaine période après le décès de son mari en 2006. Puis subitement, le paiement a été interrompu. 

Pensant qu’il ne pouvait s’agir que d’une méprise, la famille s’est lancée dans une quête de la vérité. Ses proches ont enclenché des démarches en 2012 pour qu’elle continue à toucher sa pension de veuve. Cela a été un véritable parcours du combattant. Ballotée d’un bureau à un autre, Marie n’a jamais pu recevoir son dû. 

On lui a récemment demandé de jurer un affidavit qui devra être présenté à la Sécurité sociale. Mais le problème n’a toujours pas été résolu. Marie a été invitée à apporter son acte de naissance au bureau concerné. « Nou nepli kone ki laport pou tape », confie sa belle-fille. D’où sa décision de faire appel à Radio Plus.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !