Magazine

Caudan Arts Centre : le projet frôle déjà plus de Rs 1 milliard

Le Caudan Arts Centre ouvrira ses portes le 1er décembre.

À quatre mois de son ouverture officielle, le Caudan Arts Centre commence déjà à faire parler de lui. En préambule de son ouverture prévue pour le 1er décembre, le projet Caudan Live a été lancé. Il s’agit d’un concours destiné aux artistes mauriciens. Retour sur ce projet.

Le Caudan Arts Centre vient s’inscrire dans le paysage culturel mauricien. Il se veut être d’une part un nouvel espace qui rassemble des esprits créatifs et innovants. Et d’autre part, une plateforme où les diverses formes d’art cohabiteront. Mis en place par Promotion and Development, ce projet, qui devait initialement coûter Rs 800 millions, frôle déjà plus de Rs 1 milliard, précise Ashish Beesoondial, le manager du théâtre.

La salle de théâtre comprendra 431 places et une scène de 16 x 11 mètres. Elle sera dotée des dernières technologies telles que des projections numériques, des facilités pour la diffusion en direct et connexion Wi-Fi, d’une centaine de points de lumière, de système d’assistance auditive et d’une acoustique assurée par la firme internationale anglaise ARUP. La structure du bâtiment a été conçue de manière à faciliter la projection de la voix.

Le théâtre abritera un trap door, une salle de répétition, un dressing room et un green room, soit un espace dédié aux artistes. Par ailleurs, le Caudan Arts Centre sera pourvu de quatre salles de conférence et des espaces bureaux qui seront installés d’ici février 2019. Le théâtre se veut être un endroit propice aux concerts, comédies musicales, opéras, spectacles de danse, entre autres. Il abritera une galerie d’art. « Outre nos propres expositions, nous voulons aussi renvoyer les visiteurs vers d’autres expositions de l’île », indique Ashish Beesoondial.

Ce dernier rappelle que le Caudan Arts Centre n’a pas pour seul objectif d’être un espace de diffusion, mais aussi un espace de création avec la possibilité de mettre en place son propre système de billetterie. 

Le projet disposera également d’un volet social avec la mise en place d’un programme « A Venir » destiné aux artistes qui émergent. Le but est de leur offrir un espace à moindre coût. Des projets de formations gratuites sont prévus pour les jeunes écoliers principalement ceux de la région de Port-Louis.
« Nous n’avons pas la prétention de changer le paysage culturel de l’île. C’est tout un travail collectif de la part des artistes, du gouvernement et de nos partenaires », explique Ashish Beesoondial. En ce qu’il s’agit d’éventuelles collaborations, il prévoit d’entamer des discussions avec le ministère des Arts et de la culture afin d’accommoder leurs objectifs et ainsi travailler dans le même sens.

Outre l’inauguration prévue pour le 1er décembre, le théâtre accueillera sa première comédie musicale le 2 décembre prochain. Il s’agit de « Porgy ek Bess », cinq ans après sa première version mise en scène par le manager du théâtre lui-même. 

Le public découvrira de nouveaux visages de la musique locale. Comme personnages principaux, ils verront Jason Lily et Anoushka Massoudy.


Caudan Live : en quête de talents

C’est à travers un concours de talents intitulé «  Caudan Live » que l’équipe du théâtre choisira les 10 premiers artistes dans les cinq catégories listées. À savoir : musique, danse, théâtre, slam et folklore. 

Ainsi, les artistes amateurs et professionnels sont invités à soumettre une vidéo sur le site du concours et à la partager ensuite sur la page Facebook du Caudan Arts Centre. La toute première sélection sera faite par le public et un jury de professionnels. Pour la demi-finale, c’est le public qui sera le seul juge. Les deux meilleurs candidats dans chacune des cinq catégories auront la chance de se produire en live lors de la grande inauguration du Caudan Arts Centre, le 1er décembre. Également à la clé, un contrat de représentation professionnelle par une agence de talents sud-africaine.

caudan
Le pianiste Dean Nookadu fera partie des membres du jury du concours Caudan Live.