Faits Divers

À Cassis : un agent de sécurité d’un supermarché sauvagement agressé

David avec plusieurs points de suture à la tête.

Le métier d’agent de sécurité n’est pas de tout repos surtout depuis que Maurice est en état d’urgence sanitaire où les commerces sont pris d’assaut. Les files d’attente devant les supermarchés sont interminables et les agents de sécurité ont toutes les peines du monde pour faire respecter les consignes imposées par le gouvernement. Et pour rendre leur tâche encore plus ardue, il y a l’incivisme de certains.

Alexandre David, 33 ans, agent de sécurité à Savemart de Cassis, l’a appris à ses dépens. Le samedi 21 mars vers 11 heures, le trentenaire s’affairait sur son lieu de travail quand un individu accompagné de son fils voulait entrer directement dans le supermarché sans faire la queue comme tout le monde. Alexandre l’a rappelé à l’ordre et l’individu n’aurait pas apprécié.  « Atan to pu kone ar mwa taler », lui aurait lancé ce dernier sur un ton menaçant. Sans y prêter attention, l’agent de sécurité retourne vaquer à ses occupations sans se douter que cet individu allait se venger.

Menace à exécution

Vers 15h30, trois individus se sont pointés au supermarché armés de sabre et de matraque. « Ils m’ont reproché l’incident survenu plus tôt où j’avais rappelé à l’ordre un de leur proche, avant de m’insulter devant les clients du supermarché. » Alexandre raconte qu’il a essayé de leur faire entendre raison, mais cela n’a fait qu’empirer la situation. « L’un d’eux m’a infligé trois coups de sabre à la tête et au dos, un autre individu des coups de poing que j’ai pris au poignet en me protégeant le visage pendant que le troisième larron en a profité pour m’asséner des coups de matraque sur tout le corps », explique Alexandre.

Craignant pour sa vie, Alexandre se réfugie à l’intérieur du supermarché. Mandée sur les lieux, la police a transporté la victime à l’hôpital A.G. Jeetoo où il a reçu des soins avant d’être transféré en salle d’opération où il a dû subir une intervention chirurgicale. Bilan : Alexandre David se retrouve avec plusieurs points de suture à la tête.

Il est à noter que l’agent de sécurité, contre avis du médecin, a préféré rentrer chez lui à cause du Covid-19 qui sévit en ce moment. Mais avant, la victime a pris un formulaire dit Form 58 et a consigné une déposition au poste de police de Bain-des-Dames pour Assault with premeditation. Ce dernier dit pouvoir identifier ses agresseurs.

La police compte visionner les images des caméras CCTV du supermarché pour retracer les trois suspects et une enquête a été ouverte.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP