Live News

Cassam Uteem: «Palestiniens et Chagossiens déracinés»

L’ancien Président mauricien, Cassam Uteem
C’est un véritable plaidoyer pour le boycott des produits en provenance d’Israël qu’a fait l’ancien Président mauricien lors du lancement d’un festival de films sur la Palestine, samedi au quartier général de Lalit.
Cassam Uteem a tenu à rappeler à « ceux qui ne le savent pas ou qui l’ont oublié » que beaucoup de Mauriciens « nous prenaient pour des fous quand, dans les années 70, encore jeunes, nous demandions le boycott des produits de l’Afrique du Sud, surtout l’orange Outspan que nous consommions énormément à Maurice ». L’objectif, a-t-il ajouté, était de combattre l’apartheid. « Nous avons eu raison de faire cela. Dans ce même contexte, je demande au gouvernement et au peuple mauricien de boycotter les produits venant d’Israël pour lutter contre les exactions faites contre la Palestine », a déclaré l’ancien président de la République. Pour lui, le BDS (boycott/ désinvestissement/sanctions) doit prévaloir : « C’est un mouvement de BDS international. Même les Juifs américains soutiennent cette initiative. Le gouvernement mauricien, signataire de plusieurs conventions internationales, se doit de suivre le pas. D’autant qu’on se bat pour le peuple palestinien et qu’on se joint aux efforts faits par beaucoup de pays pour forcer Israël à accepter les résolutions prises ».
[panel contents="Le Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval compte honorer l’invitation que vient de lui faire son homologue palestinien Rula Ma’aya. « Elle est satisfaite de l’accueil qu’elle a reçu à Maurice. Elle m’a invité, ainsi que ma famille et Azad Dhomun, à venir célébrer Noël à Bethléem. Ce sera une visite spirituelle en famille », dit-il." label="Noël à Bethléem" style="info" custom_class=""]
Le fait que le Premier ministre adjoint ait accepté de passer Noël en famille à Bethléem est-il un signal fort dans ce combat pour la Palestine ?  « Xavier-Luc Duval est le deuxième ministre mauricien à visiter la Palestine. C’est symbolique. Toujours est-il que le gouvernement mauricien doit prendre une position ferme en faveur de l’État palestinien et doit condamner Israël », souligne Cassam Uteem. Est-ce que les Mauriciens vont comprendre ce combat et la portée d’un tel appel ? « Il n’y a que l’élite qui comprend. D’autres considèrent ce combat comme étant celui des Arabes. Ils ne comprennent même pas le combat des Chagossiens et les pointent du doigt. Les Palestiniens sont comme les Chagossiens. Ils ne sont plus chez eux », dit-il. Rageenee Kistnasamy, de Lalit, a aussi fait un appel de boycott. «  Le BDS a été lancé en 2005. Le monde entier soutient cette cause en faveur de la Palestine et de Gaza. Nous avons contacté certains commerces pour avoir une liste de produits venant d’Israël. Nous allons continuer jusqu’à ce que nous remportions la bataille contre Israël », a-t-elle déclaré. Il y a eu plusieurs autres intervenants, à l’instar de Jane Ragoo, Aly Lazer et Alain Ah-Vee. Un film a été diffusé montrant ce qui se passe en Palestine, loin des images positives des chaînes internationales.