Live News

Casinos de Maurice: 550 employés en surnombre

Une récente réunion entre le ministre Callichurn les représentants des employés des Casinos de Maurice.
Seules, 300 personnes auraient été nécessaires. « Il faut réduire le nombre d’employés », a insisté Vishnu Lutchmeenaraidoo. Le ministre a aussi évoqué la création de deux nouveaux Casinos et ses regrets… Les Casinos de Maurice sont remplis de paradoxes. Il s’agit premièrement « d’un des seuls casinos au monde » à perdre de l’argent. Les pertes au 31 juillet dernier accumulées s’élèvent à Rs 591 millions. En outre, le nombre d’employés des Casinos est largement surnuméraire. D’où la nécessité de la ramener « à la bonne taille », estime Vishnu Lutchmeenaraidoo. Le ministre des Finances répondait, mardi, à une interpellation de Rajesh Bhagwan. « Je me pose la question : faut-il que l’État continue à être majoritaire au sein des Casinos ? » s’est demandé Vishnu Lutchmeenaraidoo. Selon les explications du ministre des Finances, les Casinos de Maurice disposent à ce jour d’un ‘staff’ de 850 employés. Alors que 300 auraient suffi pour opérer les trois casinos qui tombent sous la tutelle de la compagnie. Même le projet d’ouverture de deux nouveaux casinos à Grand-Baie et Flic-en-Flac ne pourrait absorber l’excédent d’employés. Ces deux nouveaux établissements employeront 200 personnes. De fait, il reste toujours 350 employés en trop aux Casinos de Maurice. « Si nous ne faisons pas quelque chose, nous devrons soit vendre les Casinos de Maurice soit les fermer », a martelé le Grand argentier. Ce dernier rappelle que pour redresser la situation économique, les Casinos ont proposé un plan de Voluntary Retirement Scheme (VRS) à l’intention des employés âgés de plus de 50 ans. Toutefois, sur les 317 employés visés, seuls 34 ont intégré ce plan de retraite. Le ministre des Finances a, dans la foulée, égratigné les syndicats des Casinos, notamment pour leurs revendications pour le paiement d’un 14e mois. « Je suis surpris d’une telle demande et de leur attitude », souligne Vishnu Lutchmeenaraidoo. Nostalgique, il a rappelé comment, en 1984, en tant que ministre des Finances, il avait bataillé pour que l’État intervienne financièrement dans les casinos regroupés sous les Casinos de Maurice. « Je le regrette aujourd’hui », a-t-il répondu à une question supplémentaire de Rajesh Bhagwan. Et de faire son mea culpa : « Tous les partis ont permis à des agents politiques d’y travailler. » Quid des nouveaux casinos ? Celui en cours de réalisation au centre de conférences de Grand-Baie sera géré par le Grand-Baie Casino Ltd, avec des employés actuels d’autres casinos qui bénéficieront, néanmoins, de nouvelles conditions de travail. Pour le casino de Flic-en-Flac, une ‘expression of interest’ pour un ‘strategic partner’ a été lancée. Deux propositions ont été reçues, devait préciser Vishnu Lutchmeenaraidoo.

Raja Pillay jette l’éponge

Raja Pillay avait été nommé consultant aux Casinos de Maurice après les dernières élections législatives pour redresser la situation financière de la compagnie. Toutefois, il a « jeté l’éponge », a précisé le ministre des Finances.

  • Shell Fuels

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !