Actualités

Cartes d’identité nationale – Roshi Bhadain : «C’est la base de données qui est contestée»

La plate-forme contre la carte d’identité biométrique reproche à Roshi Bhadain de créer une nouvelle base de données. Ce que conteste le ministre. Jeff Lingaya, chef de file de ce groupement, affirme qu’il se passe des « choses pas normales du tout » dans les centres de conversion. La première chose, fait  ressortir l’activiste, est qu’il est « anticonstitutionnel de retenir les empreintes » des membres du public, en conformité du jugement de la Cour suprême du 29 mai. De plus, Jeff Lingaya trouve « scandaleux » qu’on prenne dix empreintes alors que la carte n’est supposée contenir que quatre. Le gouvernement commet-il un outrage à la Cour suprême en continuant de prendre et de stocker les empreintes digitales ? « C’est la base de données qui est contestée », a répondu Roshi Bhadain, ministre des Tic et de la Bonne gouvernance. « L’État n’a pas le droit de garder en sa possession des données qui pourraient être mal utilisées contre les citoyens. C’est le stockage de ces données qui constitue une infraction à la Constitution. Me Teeluckdharry continue de se battre sur ce plan pour le Dr Raja Mahadeo. Si demain le Conseil privé lui donne raison, les choses seront autrement », a déclaré le ministre. Roshi Bhadain a ajouté que la Constitution serait amendée selon et après le jugement de la cour dans cette affaire. Il a souligné que l’ancienne carte d’identité nationale est valide jusqu’au 31 janvier 2016.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !