Explik Ou Ka

Carte de pêche supprimée après 20 ans : il devra refaire une demande pour un nouveau permis 

Avant de prendre un autre emploi, le pêcheur doit informer le ministère de tutelle.

Sylvio N., résident de l’avenue Prunier à Résidence  Chebel, explique qu’il est détenteur d’une carte de pêcheur depuis 20 ans. Il avoue qu’il a obtenu un autre emploi provisoire l’an dernier et qu’il ne faisait pas estampiller sa carte parce qu’il est conscient que ce n’est pas conforme à la loi. « J’avais d’autres revenus. Je nettoyais les plages pendant quelques mois. J’ai travaillé du 28 janvier au 16 septembre 2019. Un officier m’a rendu visite et m’a informé que je devais faire estamper la carte, mais je lui ai informé honnêtement que je travaillais et que j’avais d’autres revenus et que je recommencerais à présenter ma carte au bureau lorsque mon contrat de nettoyage prendra fin pour ne pas enfreindre la loi », a fait ressortir Sylvio.

Lorsque son contrat a pris fin, Sylvio s’est tourné vers le bureau de pêche de Port-Louis et de Pointe-aux-Sables où les officiers l’ont informé qu’il serait suivi pendant six mois pour s’assurer qu’il ne travaille plus ailleurs. « J’ai accepté et je me rends régulièrement au bureau de pêche. Toutefois, le jeudi 5 mars, j’ai été informé que je n’aurais plus droit à ma carte parce qu’elle a été annulée. Comment est-ce possible? À ma connaissance, j’ai suivi les procédures. Certes, je n’ai pas informé le bureau de pêche avant de prendre de l’emploi, mais je l’ai fait quand même juste après avoir été employé », fait ressortir Sylvio, complètement perdu.

L’attaché de presse du ministère de la Pêche, Jashvin Sok-Appadu, explique qu’il y a des conditions attachées avec la carte de pêcheur. Il a ajouté qu’au ministère ils sont au courant du cas de Sylvio et le problème avec sa carte. Malheureusement, il y a des provisions dans la loi qu’il faut respecter. Selon la Fisheries Act 2007, nul n’est en droit de pratiquer une activité ou de prendre un emploi lorsqu’il/elle possède une carte de pêche. « Il se peut que le monsieur ne soit pas au courant, mais les conditions figurent au verso de la carte du pêcheur. Nous n’avons pas été informées qu’il prenait un emploi, au cas contraire une alternative aurait pu être trouvée », a expliqué l’attaché de presse. Selon lui, ce sont les officiers des Fisheries qui ont alerté le ministère, car Sylvio n’enregistrait plus ses prises régulièrement. C’est pour ces raisons que sa carte a été annulée, conformément à la loi. « Toutefois, cela ne veut en aucun cas dire que Sylvio n’obtiendra plus de carte. Il devra formuler une nouvelle demande comme le veut la procédure et lors de la prochaine attribution, il obtiendra certainement une nouvelle carte dans quelques mois s’il respecte tous les critères que nous lui avons déjà expliqués », a souligné Jashvin Sok-Appadu.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !