Economie

Campagne sucrière 2018 : dix coopératives perdent leur statut de commerce équitable

canne Perdre le label signifie un manque à gagner de Rs 2 040 par tonne de sucre.

Dans un environnement compétitif mondial, chaque annonce de revenus additionnels par tonne de sucre est accueillie à bras ouverts. Les rares opportunités sont à saisir et maintenues dans la durée. Tel n’est pas le cas pour des planteurs qui ont perdu leur statut de cultivateurs équitables de la canne.

Dix coopératives de planteurs de cannes n’ont pu maintenir les normes et qualités requises pour préserver le label de commerce équitable. Un récent audit des vérificateurs de FLOCERT au pays ont noté des carences, résultant en l’annulation de la certification.

Les conséquences sont nombreuses. Ces planteurs perdent une prime de 60 dollars (Rs 2 040) par tonne de sucre. Au total, c’est un revenu additionnel Rs 30,6 millions qu'on laisse échapper. Un montant constitué par les 10 000 tonnes de sucre que le pays ne pourra exporter sous ce label de plus en plus recherché par des acheteurs consciencieux à travers le monde. Qui plus est, le Syndicat des Sucres se retrouverait dans l’incapacité de tenir ses engagements envers ses acheteurs internationaux. Au départ, l’engagement était de 36 000 tonnes. Aujourd’hui, elle n’est que de 21 000 tonnes.

Au final, on aurait pu se passer d’une telle situation, car l’industrie sucrière est en quête d’un nouveau souffle où la diversification des marchés et des types de sucre sont essentiels. L’Europe, notre partenaire traditionnel, a libéralisé sa production. Le marché mondial est en surplus. Le prix par tonne de sucre est de Rs 9 700. Ce n’est qu’en ajoutant les diverses primes et subventions (y compris celles annoncées par le ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun le lundi 24 septembre) qu’on atteint Rs 15 900 par tonne de sucre.

Certes, on pourra toujours se reprendre et obtenir à nouveau le label de commerce équitable. Mais, à travers le monde, Maurice n’est pas le seul à vouloir mettre toutes les chances de son côté.