Législatives 2019

Campagne électorale : Pravind Jugnauth annonce un National Youth Environment Council

msm Pravind Jugnauth a demandé aux partisans des circonscriptions 11 et 12 de voter bloc pour les candidats de l’Alliance Morisien.

Mettre sur pied un National Youth Environment Council et promouvoir la culture biologique. C’est ce que promet Pravind Jugnauth si l’Alliance Morisien remporte les législatives. Il s’adressait aux habitants des circonscriptions no 11 (Rose-Belle/Vieux-Grand-Port) et no 12 (Mahébourg/Plaine-Magnien), le dimanche 13 octobre.

Le dimanche 13 octobre 2019 était placé sous le signe de l’Alliance Morisien pour les partisans habitant le Sud. Ils ont accueilli, au Mahébourg Waterfront, les trois candidats de la circonscription no 12 : Bobby Hurreeram, Stephan Toussaint et Dev Kowlessur. Les trois candidats de la circonscription no 11, en l’occurrence Mahen Seeruttun, Naveena Ramyad et Teenah Jutton, étaient, quant à eux, au Multicomplex Centre de Bambous-Virieux. Le leader de l’Alliance Morisien, Pravind Jugnauth, a été accueilli en fanfare dans les deux circonscriptions. 

Une de ses annonces dimanches a été la mise sur pied d’un National Youth Environment Council durant son prochain mandat. « Nous créerons un National Youth Environment Council à l’intention de ceux âgés de 18 à 35 ans. Ce conseil sera placé sous la responsabilité du Prime Minister’s Office. Il y aura des rencontres régulières pour que des mesures soient prises. Je sais que les jeunes sont enthousiastes et dynamiques et qu’ils sont très concernés par la protection de l’environnement. Un membre du National Youth Environment Council sera sur d’autres comités liés à l’environnement », a expliqué Pravind Jugnauth. 

Le Premier ministre a ajouté que l’Alliance Morisien mettra l’accent sur l’environnement dans son programme électoral. « Nou pe get itilizasyon bann prodwi simik lor bann prodwi agrikol ki nou konsome. Nou bizin asire ki li korek pou lasante piblik. Nou ena proze pou promosyon kiltir bio », a-t-il ajouté. 

Le Premier ministre a également donné l’assurance de redorer le blason du football mauricien grâce à l’académie de foot récemment lancée. « Les jeunes âgés à partir de 12 ans pourront apprendre les techniques. D’ici huit ans, nous ne reconnaîtrons plus notre équipe de football. Il y aura également une académie pour l’athlétisme et d’autres disciplines sportives », a-t-il poursuivi. 

Une nouvelle piste pour les rencontres d’athlétisme et un stade de foot figure aussi à l’agenda. « Je souhaite que la population soit consciente qu’elle doit pratiquer une activité sportive et physique. Mo byen kontan monn fer Navin Ramgoolam, mem si li fer sanblan, al mars marse dan Ferney », a-t-il indiqué.

Il a invité les électeurs à faire le bon choix en se basant sur le bilan accompli durant ces cinq dernières années et pendant les deux ans et demi où il a exercé comme Premier ministre. Il a mis l’accent sur les projets accomplis : la construction du complexe sportif de Côte-d’Or, l’hôpital ENT, le New Flacq Teaching Hospital et l’hôpital pour les cancéreux. Il a également rappelé que les Health Centres seront décentralisés. Il a évoqué le réaménagement du Mahebourg Waterfont durant son prochain mandat. 

En ce qui concerne le projet du Metro Express, il a émis le souhait de connecter Curepipe au Sud. Dans la foulée, il a rassuré les propriétaires des autobus individuels. « Si Ramgoolam ti pou fer Metro Express, ti pou kout Rs 37 miliards. Pou nou, li pe kout Rs 18 miliards. Mo fier nounn fer metro. Zot ti dir ki pa pou pare. Zot al fer dimounn ti lespri souleve kont metro. Ena ti pou gagn konpansasyon. Zero konpansasyon zordi. »  

Évoquant son combat contre la mafia de la drogue, Pravind Jugnauth a une fois plus annoncé qu’une assurance sera prévue pour les policiers dans son prochain mandat. Il a également donné la certitude que tous les sergents de police qui comptent vingt années de service seront automatiquement promus  au rang d’inspecteur de police. « Ramgoolam gore dan Flacq. Li dir tou pou gagn promosyon apre sink an mem. Si nou aplik so formil, pa pou ena konstab ou gard. Tou pou vinn serzan. »   

Pravind Jugnauth a également parlé de l’introduction du salaire minimum dont bénéficient 100 000 travailleurs. Il a rappelé qu’en janvier, un comité siégera à nouveau pour revoir le montant. « Sak fwa mo finn donn konpansasyon e subsid. Le gaz ménager est passé à Rs 210. » Parlant de la Negative Income Tax, il a fait observer que la « MRA sak lafin dimwa avoy enn sek 70 000 dimounn pou soutenir zot ». Il a invité les habitants des circonscriptions no 11 et no 12 à voter bloc.


Bobby Hurreeram se lâche sur les agents d’un candidat rouge

Bobby Hurreeram a condamné la démarche des agents d’un candidat rouge qui se présente dans la circonscription no 15 pour les législatives. Il aurait, selon lui, donné Rs 50 à des enfants de 14 à 15 ans en leur demandant d’arracher des banderoles de l’Alliance Morisien. Furieux, Bobby Hurreeram a qualifié le candidat de tous les noms.


Maladresse de Dev Khowlessur : «Je salue notre Premier ministre Anerood Kumar Jugnauth» 

En l’appelant « Anerood Kumar Jugnauth », Dev Khowlessur a été maladroit en confondant le Premier ministre avec le ministre mentor. C’était d’ailleurs sa grande introduction au-devant de la scène de l’Alliance Morisien comme candidat du no 12 (Mahébourg/Plaine-Magnien). Cette méprise a suscité de nombreuses réactions parmi la foule. Si certains s’amusaient de la situation gênante de Dev Khowlessur, d’autres scandaient : « Ki li pou al fer sa ? Aster lamem li pe gafe… Bal koulou. » Déjà que le candidat du no 12 avait eu un début de discours difficile à la suite de quelques prises de panique dues à la présence de partisans à Mahébourg ce dimanche. 


Une minute de silence

Les deux congrès ont commencé par observer une minute de silence. Cela visait à rendre hommage aux victimes de l’accident de la route survenue samedi soir à Rose-Belle et ayant fait six morts.


Campagne à la sauce qui pique… 

Lors des deux congrès de l’Alliance Morisien qui ont eu lieu à Mahébourg et à Bambous-Virieux le dimanche 13 octobre, on a eu droit aux traditionnelles « piques » sans lesquelles le folklore des campagnes électorales serait incomplet. De beau matin, on entendait défiler des mots comme « bandit » ou encore « goreur » pour qualifier Navin Ramgoolam. On a aussi entendu des surnoms moqueurs comme « vampire » à l’encontre de l’ancien ministre des Finances Rama Sithanen. « Eski zot anvi ki sa vampir-la revinn bwar zot disan ankor ? » a laissé échapper le Premier ministre à plusieurs reprises. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !