Législatives 2019

Campagne électorale : la police mobilisée à travers l’île 

Le dispositif de sécurité spécial restera en vigueur à travers l’île jusqu’au jour de la proclamation des résultats des élections générales.

Les politiciens ne sont pas les seuls à être mobilisés sur le terrain en cette campagne électorale. Les policiers aussi, en l’occurrence ceux de la force régulière, de la Special Mobile Force, de la Special Support Unit et de la brigade antidrogue. Leur mission : assurer la sécurité et éviter tout dérapage dans les circonscriptions. Les patrouilles sont plus régulières et les contrôles routiers plus ciblés. Tout ce dispositif de sécurité sera en vigueur jusqu’au vendredi 8 novembre.

Il est 22 h 30. Nous sommes à Vacoas, dans le centre-ville, à hauteur du supermarché London Way. Des barrières sont installées de même que des ralentisseurs. Sur place, des éléments de la Special Mobile Force (SMF) et des policiers de la force régulière arrêtent des automobilistes pour un contrôle. Au bout de trois quarts d’heure, environ 15 véhicules sont passés au peigne fin. Les coffres, les permis, l’état du véhicule, la sobriété des conducteurs… Rien n’est laissé au hasard. « Nou verifye osi bann loto lous. Not gete si ena zarm », lance un agent. 

Les conducteurs sont invités à produire leur permis tout en répondant aux questions des policiers sur le but du trajet. Après les vérifications, les automobilistes doivent signer un document certifiant qu’aucun dommage n’a été causé à leur véhicule durant l’exercice. Ils sont ensuite autorisés à reprendre la route. 

Dispositif de sécurité à travers l’île 

Roméo, qui a droit à un contrôle ce jour-là, salue l’initiative des autorités.  « Les contrôles de nuit sont une bonne initiative pour empêcher des délits en cette période de campagne électorale. » 

Il est 23 h 45 quand nous arrivons à hauteur de La Marie. Des véhicules de la SMF et de la police régulière s’arrêtent au niveau des Filter Beds. En moins de cinq minutes, ils installent Speed Breakers et Hazard Lights. Exercice placé sous la houlette du lieutenant Putlarao de la SMF. Le contrôle peut commencer. 

Le lieutenant Putlarao nous explique que le dispositif de sécurité restera en vigueur à travers l’île jusqu’au jour de la proclamation des résultats des élections. Des Vehicle Check Points mobiles seront placés à divers points stratégiques. « Nou asire nou ki tou veykil ki pe rant dan sirkonskripsyon pa reprezant okenn danze. Nou verifye si pena zarm e si bann sofer pa sou linflians okenn sibstans », souligne le lieutenant Putlarao. 

Le dispositif de sécurité s’étend à l’Est aussi. Plusieurs Vehicle Check Points (VCP) y sont installés. Le capitaine Mukhood de la SMF constate que la plupart des véhicules contrôlés jusqu’ici étaient en règle. Il dit cependant se préparer à une hausse du nombre de véhicules circulant dans cette région. « Pour le moment nous avons dressé des contraventions mineures. » 

Nous croisons une équipe dans l’Est, à hauteur de la prison de Melrose. Membres de la SMF, de la Criminal Investigation Division et de la force régulière mettent tous la main à la pâte. Dans certains cas, des limiers de la brigade antidrogue et du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM) sont appelés à participer aux contrôles routiers. 

Ils font signe à Abdel, chauffeur de taxi, de s’arrêter. Ce dernier est rassuré. Pas de contravention pour lui. Commentant la présence policière sur les routes en cette période de campagne électorale, Abdel trouve décision fort louable. Une voiture conduite par une étudiante de 26 ans est contrôlée. Elle n’a pas son permis de conduire sur elle. Interrogée sur le numéro de la plaque d’immatriculation, elle affirme ne pas le connaître. Les policiers procèdent alors à une vérification de sa carte d’identité avant de lui remettre une notice pour qu’elle produise son permis de conduire au poste de police de Flacq dans les cinq prochains jours. Elle écope également d’une amende de Rs 500.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !