Interview

Campagne de reboisement - Malenn Oodiah : «Il y a un tsunami vert provoqué par le projet de société»

Projet de société Projet de société, créé par Malenn Oodiah, qui a lancé l’initiative Plantons 100 000 arbres en janvier 2019.

Projet de société ou simple initiative ? Quoi qu’il en soit Malenn Oodiah compte planter 200 000 arbres à travers le pays. Il profite de la visite du pape pour accentuer la campagne. 

Comment comptez-vous planter 200 000 arbres ?
Projet de société a lancé l’initiative Plantons 100 000 arbres en janvier 2019. Nous avons communiqué dessus sur notre page Facebook et à travers une vidéo qui a enregistré à ce jour près de 28 000 vues. Une affiche résumant les bienfaits des arbres a été largement et régulièrement publiée et partagée sur les réseaux sociaux. Nous avons commencé à planter dans plusieurs endroits du pays avec le concours d’organisations, d’institutions et d’habitants jusqu’à l’arrivée de l’hiver, qui est la saison sèche. Durant cette première phase, nous avons planté dans plusieurs localités : Corps-de-Garde, Richelieu, Pointe-aux-Sables, Chebel, Triolet, Mon-Vert, Ebony Forest à Chamarel pour ne mentionner que ces endroits. Pour la Journée internationale de l’Environnement, nous avons tenu une conférence de presse avec le Conseil des religions qui a soutenu cette initiative. Par la suite, nous avons procédé à un bilan de la première phase et avons revu à la hausse l’objectif pour passer à 200 000 arbres. 

Où comptez-vous planter les arbres ?
À travers la République. À ce jour, je peux vous dire que nous toucherons pour le coup d’envoi du 14 au 15 septembre plus de quarante localités, Rodrigues comprise. Ce mouvement va s’étendre pendant les week-ends jusqu’à la fin de décembre. Nous étudions la possibilité d’envoyer des plants à Agalega bientôt. Tout le programme repose sur la collaboration. Y compris une collaboration avec ceux qui n’ont pas attendu l’initiative Plantons 200 000 arbres pour planter des arbres et entreprendre un reboisement de l’île, à l’exemple de Forena, de Friends of the Environnement, d’Ebony Forest. 

Partout, dans le pays, il y a un désir des citoyens pour soutenir, s’associer et participer au mouvement. Nous plantons et planterons là où les terrains sont disponibles : lieux de culte, espaces publics, écoles et collèges, entreprises, le long des rues. Il ne faut pas oublier que le tout n’est pas de planter, mais aussi de s’assurer que l’on prend soin des plantes par la suite. Nous lançons ainsi un appel au public pour veiller à ce que ces plantes soient protégées, afin qu’elles puissent apporter des bienfaits à tout le monde. 

Quels types d’arbres seront mis en terre ?
D’abord des plants endémiques et indigènes, mais aussi des plants exotiques dont des arbres fruitiers et des plantes ornementales. Nous allons profiter de l’occasion pour embellir le pays. Ainsi, en plus de 200 000 arbres, nous allons planter des arbustes, des couvre-sols, des lianes. 

Quel sera l’apport des arbres ?
Un arbre absorbe du CO2, produit de l’oxygène, absorbe l’eau de pluie, améliore la qualité de l’air. C’est l’arme naturelle la plus puissante pour lutter contre le réchauffement climatique.  200 000 arbres adultes c‘est 26 000 tonnes d’oxygène produites en un an, 5 000 tonnes de CO2 absorbées par an, 2,2 milliards de litres d’eau absorbés par an, et le potentiel de refroidissement de deux millions de climatiseurs.

De quelles logistiques disposez-vous ?
Pour planter il faut essentiellement trois séries d’ingrédients : les bras, les lieux et les plants, un moyen de transport et des outils. Les bras sont ceux de divers volontaires : des Scouts, des élèves de l’école Vatel, des habitants des localités concernées et d’ailleurs. Le département Bois et forêts et d’autres pépinières du privé de même que des particuliers nous ont fourni des plants. Il y a des citoyens passionnés de la nature qui ont fait ou vont faire des donations. 

L’amour des Mauriciens pour les arbres et les plantes en général est impressionnant. Les lieux sont des terrains de l’État et du privé. Pour la deuxième phase, nous avons pris notre bâton de pèlerin pour nous assurer que nous ayons les ingrédients et la logistique nécessaires, et nous sommes confiants de les avoir. Il y a un tsunami vert provoqué par Projet de société depuis la conférence de presse qui a annoncé l’association Projet de société/êvéché de Port-Louis autour de l’initiative Plantons 200 000 Arbres en marge de la visite papale. Une page Facebook consacrée à Plantons 200 000 Arbres #AnouPlante a été lancée et une carte interactive de Maurice sera en ligne le 7 septembre pour informer de l’avancée des actions.

Baie-du-Cap : la mare aux déchets

pollution

Sous le pont de Baie-du-Cap se trouve une mare polluée. Des habitants mal avisés y balancent des débris : canettes de boisson, parapluies, plastiques, entre autres. Ce bassin verdâtre filtre l’eau du ruisseau, avant de la rejeter dans la mer, pourtant peu de gens connaissent sa valeur. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !