Faits Divers

Cambriolage à La Flora : les voleurs et leur complice en prison

Deux habitants de Sainte-Croix, ont été condamnés à trois ans de prison par la cour intermédiaire. Ils ont été reconnus coupable de vol commis en bande, le 21 juillet 2016 à La Flora. Les coupables sont Jean Joseph Brayen Vigoureux, un maçon âgé de 24 ans au moment des faits et Divendi Narraidoo, un habitant de la rue Père Laval, âgé de 36 ans au moment du délit.

Ils ont plaidé coupable d’avoir cambriolé la demeure d’un agent d’assurance âgé de 58 ans. Ils avaient emporté ce jour-là, douze bijoux en or, deux ordinateurs portables, quatre bouteilles de vin, dix bouteilles de whisky et une carte bancaire, entre autres.

Ils ont frappé à la porte de la victime et se sont aperçus que les occupants n’étaient pas à la maison. Ils ont forcé une porte en aluminium et ont fait main basse sur les divers objets.  

Le verdict a été prononcé par la magistrate Nadiyya Dauhoo, le 7 septembre. Un complice dans l’affaire, Jean Eric Ricardo Bonatout, lui aussi habitant Sainte- Croix et âgé alors de 38 ans, avait transporté les voleurs sur les lieux du crime. Il a écopé de deux ans de prison.

Deux autres accusés dans l’affaire, ont eux aussi été jugés coupables. Ils avaient, d’ailleurs, plaidé coupable de ce délit. Louis Berty Kelvin Douce, un mécanicien de Sainte-Croix, âgé de 35 ans au moment des faits, a obtenu la liberté conditionnelle. La cour lui a accordé une caution de bonne conduite de Rs 30 000. Il s’est aussi engagé à ne pas commettre de délit durant les deux prochaines années. Faute de quoi, il purgera neuf mois de prison. Il avait pris une chaîne en or et une paire de boucle d’oreille provenant du vol à La Flora.

Quant à Vishnu Ramchurn, un employé de notaire de 56 ans et demeurant à Vallée-des-Prêtres, il a, lui, obtenu un sursis après avoir plaidé coupable de recel de quatre bouteilles de whisky et de deux bouteilles de vin, provenant du vol. Il avait admis avoir acheté les six bouteilles à Rs 6 000, sachant qu’une seule bouteille vaut Rs  5 000. Il a écopé de six mois de prison. Toutefois, la cour a suspendu la peine de prison, le temps d’une enquête sociale, afin de voir s’il est éligible à des travaux communautaires. Les cinq accusés ont tous des antécédents criminels.