Live News

Business Mauritius : «Un Budget encourageant dans l’ensemble»

Le secteur privé accueille favorablement le Budget avec son lot de mesures sociales et en faveur de l’emploi pour les jeunes et les femmes. C’est l’avis exprimé par des dirigeants de Business Mauritius qui ont rencontré la presse après la lecture du Budget ce jeudi 14 juin à l’Anglo Mauritius House, Port-Louis.

«C’est un exercice budgétaire 2018 avec une forte composante sociale et encourageante dans l’ensemble. C’est un Budget qui consolide l’ouverture ainsi que l’intégration des jeunes et des femmes dans la mise en œuvre coordonnée et en partenariat avec des mesures clés», souligne Cédric de Spéville, président de Business Mauritius. 

Cette instance du secteur privé apprécie l’effort de consolider les secteurs traditionnels tels que les industries et les services financiers. Elle est également satisfaite de l’équilibre macroéconomique en termes de dette publique, du déficit budgétaire, de l’inflation et du taux de chômage. 

L’organisation se réjouit qu’une de ses recommandations portant sur l’ouverture plus flexible du marché du travail aux femmes ait été adoptée dans le présent Budget. Cédric de Spéville estime que l’apport de plus de femmes dans la population active aura un impact positif sur le produit intérieur brut. Il est également en faveur des mesures qui aideront les entreprises exploitant le marché local à combattre la concurrence déloyale venant de l’étranger.

De son côté, Kevin Ramkaloan, CEO de Business Mauritius, indique que le secteur privé est prompt à apporter sa contribution auprès du comité interministériel sur l’industrie sucrière.

Il accueille favorablement la hausse du taux de remboursement des coûts de formation dispensée par des entreprises dont les petites et moyennes entreprises. Ces dernières, représentées par un bon nombre de membres au sein de Business Mauritius, bénéficieront d’un acquittement de 75 % sur la formation.

Kevin Ramkaloan loue également la mise en place d’un comité sur le Regulatory Sandbox pour lancer davantage les activités de la Fintech. Business Mauritius souhaite travailler de concert avec les autorités sur ce sujet afin de bien encadrer l’utilisation de blockchains et de la cryptomonnaie. 

Le CEO de Business Mauritius salue aussi l’introduction de congé fiscal pour les entreprises mauriciennes qui investissent dans les zones économiques spéciales. Selon lui, cette décision est en ligne avec le positionnement de Maurice comme pôle d’affaires entre l’Asie et l’Afrique et avec une stratégie plus large avec le continent comme un marché important.