Live News

Business de ‘ti-papier’ à Maurice : entre flou et contradictions

Les autorités soupçonnent que ce type de papier à rouler est produit à Maurice clandestinement.

L’importation du papier à rouler est interdite à Maurice depuis décembre 2015. Mais toujours est-il que sa vente était encore autorisée jusqu’à mai 2022. Malgré cette interdiction d’importation, le ‘ti-papier’ à rouler peut encore facilement être acheté.

Les principaux importateurs

Huit importateurs ont profité de la période durant laquelle le gouvernement avait décidé d’enlever le papier à rouler (ti-papier) de la liste des ‘Prohibited Goods’ à partir du 2 juin au 17 décembre 2015. Outre la compagnie Zippy Mouse Ltd, dirigée par Jonathan Augustin, d’autres compagnies s’étaient aussi lancées dans ce business considéré comme « fort lucratif » à Maurice. Une liste officielle émanant du ministère du Commerce fait état des importateurs suivant :

  • Jaunkeepersad Kunaal qui avait placé une commande, le 7 décembre 2015, en provenance des États-Unis.
  • Chengadu Kaiseven Kamalen qui avait acheté 500 boîtes de papier à rouler en provenance de Chine. Il avait reçu une ‘Notice of arrival’ de la cargaison le 27 novembre 2015.
  • Common Dream Ltd avait, pour sa part, placé une commande de papier à rouler en Espagne.
  • Time Fliest Ltd avait commandé ce produit d’Afrique du Sud.
  • Shoprtite (Mauritius Ltd) avait, de son côté, placé une commande en trois occasions.
  • Allybocus Muhmmad Waakid avait commandé du papier à rouler du Royaume-Uni
  • Sonatun Jayantee avait placé sa commande en Italie.

Si cette liste ne fait pas toujours mention de la quantité de papier à rouler qui a été importé, une source autorisée au ministère du Commerce explique cependant que, dans la plus part des cas, ceux qui étaient autorisés à en importer plaçaient généralement des commandes de 500 boîtes au minimum. Même si l’importation était défendue, la loi n’avait cependant pas interdit sa commercialisation sur le marché local, explique-t-on au niveau du ministère du Commerce. Ce n’est qu’à partir de mai 2022 - après un nouveau règlement apporté par le ministère de la Santé interdisant la vente du tabac à rouler à Maurice - que la vente du papier à rouler a également été interdite. 

Contradictions

Il est important de faire ressortir que malgré l’interdiction de l’importation, le papier à rouler était toujours accessible dans les points de vente. À la question de savoir d’où provenaient ce papier à rouler sur le marché mauricien - l’importation étant interdite depuis 2015 -, le ministère du Commerce n’a pas été en mesure de donner une explication pour le moment.

Existe-t-il donc une compagnie qui produit du papier à rouler à Maurice ? C’est ce qu’on serait bien tenté de croire, notamment après avoir été informé de la vente d’un type de ‘carnet’ de papier à rouler ne comprenant aucune marque dans plusieurs commerces à Maurice. La qualité, dit-on, est aussi bonne que les marques internationales, notamment OCB et Rizla +. « La colle est aussi bonne que celle des marques internationales. Me li zis pena mark », explique un utilisateur. 

Mieux encore, selon cette source, le prix de vente est bien plus intéressant que les autres marques. Si un ‘carnet’ de papier à rouler de la marque OCB se vend à Rs 175, le ‘carnet’ « anonyme » se vend à Rs 125 et contient 30 feuilles de papier, tout comme les autres marques. Une source au niveau de l’Anti-Drug Smuggling Unit (Adsu) soupçonne fortement une chaîne de production locale, sauf que rien de concret n’a encore pu être mis au jour.

Abus des commerçants pendant le confinement 

Tout ce flou et toutes ces contradictions autour de la situation du papier à rouler sur le marché local dont que les usagers se retrouvent bien souvent à la solde des caprices des commerçants, surtout en temps difficile. Plusieurs utilisateurs se souviennent de l’abus des commerçants lors de la période du confinement liée à la pandémie de la COVID-19 en 2020 et 2021. Un ‘carnet’ de papier à rouler était à l’époque en vente entre Rs 500 à Rs 600. Le prix au détail était à Rs 25. En temps normal, un papier à rouler se vend à Rs 10.

Jonathan Augustin, le businessman jetsetter

jonathanLe directeur de Zippy Mouse Ltd a fait parler de lui dans le cadre de la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval. Il a été autorisé à importer 22 millions de feuilles de papier à rouler par le ministère du Commerce. En 2019, l’Independent Commission Against Corruption (Icac) a voulu connaître la provenance de son capital en raison de son train de vie. Les enquêteurs de la commission avaient procédé à la saisie d’un bateau estimé à Rs 5,6 M appartenant au partenaire d’affaires de Jonathan Augustin. 

Comme plusieurs hommes d’affaires, Jonathan Augustin a des entrées en politique et dans le milieu hippique. L’on a pu le voir portant un polo-shirt rouge lors de la campagne électorale 2019. Il était aux côtés de Navin Ramgoolam dans les centres de vote dans la circonscription No 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière/Sud-Est). 

Ne cachant pas non plus sa proximité avec les jockeys du Champ-de-Mars, Jonathan Augustin a patronné une journée de la saison. Une de ses sociétés, Volacom, avait patronné une journée en octobre 2015. Il possède aussi des chevaux en Afrique du Sud. Son cheval, Light That Loose avait, en 2021, remporté une course à Scottsville.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !